L’allaitement, oui, mais comment ça marche en fait?

Attention les yeux, après avoir parlé de mon expérience personnelle sur les débuts de l’allaitement <<ici>>, voila le premier article « je-me-coucherai-moins-bête-ce-soir » du blog! Après avoir cherché des infos toute la journée, je vais essayer de vous faire un résumé « exhaustif-mais-pas-chiant » (oui aujourd’hui, j’ai décidé de faire des combinaisons de mots ) pour que tout le monde arrive à piger le principe de l’allaitement, et qu’on arrête de dire « je n’ai pas assez de lait », « mon lait n’est pas bon » ou encore « mon lait va tourner ».

C’est bon, tout le monde a bien le générique en tête? Allez zou, on  y va!

Alors première chose, on va commencer par une question toute bête, késseucé un sein? A part un truc qui sort plus ou moins au niveau du plexus, et qui sert autant au chéri qu’au bébé, sait on vraiment ce qu’on a sous le capot, si je puis me permettre l’expression? (ou ce qu’il y a sous le capot de madame, pour les messieurs qui me liraient).

Donc un sein, en gros, c’est des lobules , (qu’on verra plus en détail plus tard) relié à des canaux galactophores, eux mêmes existants en plusieurs grosseurs  et débouchant au mamelon, qui lui même est entouré de l’aréole (faites pas comme moi, c’est bien aréole, et non pas auréole comme je croyais depuis des années ^^ ), et tout ce petit monde est entouré de graisse et de capillaires ( des tout petits vaisseaux sanguins, d’ou leur nom).

Voila de l’illustration qu’elle est sérieuse et tout. Du coup, je vous laisse savourer.

C’est bien joli tout ça, mais un lobule, c’est quoi?

Un lobule, ou « lobe » aussi parfois, c’est la réunion de plusieurs machins, dont:

  •  Des acini (un acinus des acini), des tout petits machins microscopiques ronds et creux. Ils seront importants pour la suite, donc retenez le nom. Il y en a entre 10 et 100 par lobe. (en tout, entre 6000 et 200 000 selon les femmes!)
  • des canaux alvéolaires, petits.
  • des canaux lobulaires, plus gros.
  • et on arrive au fameux canal galactophore qu’on a vu plus haut.
En tout, il y a environ une 20aine de lobes par sein, séparés les uns des autres par de la graisse ( ça, on sait ce que c’est, hein ).
Ensuite, pour ce qui est du mamelon et de l’aréole, on voit a quoi ça ressemble, mais on sait moins de quoi c’est composé. Sur l’aréole, il y a des petites bosses, qui se développent beaucoup à la grossesse. Ce sont des tubercules de Montgomery (ça pète, hein).

Ce n’est pas le bon Montgomery. Après, il aimait peut être les tubercules, mais ça ne nous avance pas beaucoup pour l’article.

 Alors ces tubercules sont en fait des sortes de glandes sudoripares, c’est à dire qu’elles produisent du fluide lipoïde qui a pour rôle de protéger contre les infections, lubrifier, et attirer le bébé avec une odeur particulière. Autour du mamelon, il y a des muscles sphinctériens périalvéolaires (alors je vous met au défi de replacer ce mot dans une conversation…) qui, comme leur nom l’indique, servent a contracter et a faire sortir le lait.

Les machins en ..ine…

Maintenant qu’on a à peut près une bonne idée de comme c’est fait, je vais vous parler rapidement des machins en « ine », tout les trucs dont on entend parler mais qu’on sait pas trop ce que c’est, c’est à dire, la prolactine et l’ocytocine.
La prolactine, c’est une protéine qui aide a fabriquer le lait.  Elle peut inhiber les règles, provoquer une baisse de la libido, et provoquer des écoulement de lait. Elle fait aussi grossir les glandes mammaires.
L’ocytocine est appelée hormone du plaisir parfois (ahahah, je vous réveille dans cet exposé bien sérieux hein). Elle est secrété à chaque orgasme mais aussi au cours de l’accouchement et elle sert a contracter un peu de tout. Elle fait se contracter l’utérus lors de l’accouchement, mais aussi pour faire sortir le placenta ( d’ou le fait que parfois, on en injecte ) mais aura un rôle dans l’allaitement vous allez voir.
Voila une autre chose en …ine qui n’a rien à voir avec l’accouchement. Mais elle, elle peut faire contracter vos zygomatiques.

Donc pendant l’accouchement, il se passe quoi?

En gros, la prolactine et les oestrogènes font augmenter en longueur les canaux galactophores. Les acini se multiplient. En fin de grossesse, ils seront entre 6000 et 200 000 répartis par grappes de 20 a 40 dans les lobes (ça va vous suivez? ). La prolactine, elle met en route la production de lait, mais la progestérone l’inhibe, donc le système se met en place, mais le lait ne sort pas. Il parait que parfois y a des ratés, en tout cas pour moi, j’ai jamais vu une goutte de lait avant.
Pendant l’accouchement, les oestrogènes diminuent énormément, et la prolactine augmente, donc, c’est logique, en gros, les vannes s’ouvrent. Les acini commencent donc a produire du lait. Ils continueront jusqu’à ce que le sevrage arrive, et à ce moment seulement, ils s’atrophient.
L’accouchement s’est bien passé, la prolactine augmente. Préparez les coussinets d’allaitement les amies.

Et le lait dans tout ça?

On retourne sur nos acini, ces cellules microscopiques rondes et creuses. En fait, autour d’elles il y a plein de capillaires. Ces tout petits vaisseaux transportent du sang.  Avec la prolactine, la pression sanguine dans les seins augmente. Le sang est compressé et fini par traverser la fine paroi des capillaires pour arriver dans les acini, dont la membrane extérieure sert de filtre. C’est donc pas « vraiment » du sang qui arrive dans les acini, mais seulement les trucs importants pour le lait: les vitamines, sels minéraux, anticorps, etc etc… tout ces machins sont mélangés avec une « base » qui est produite par l’acini goutte par goutte et qui donne donc le lait.  Si vous avez bien pigé le mécanisme, vous comprenez bien que le lait est donc produit en continu
Les shadocks qui produisent le lait ne s’arrêtent jamais de pomper.

La tétée

A la naissance et pendant la succion, donc, le corps fabrique de l’ocytocine (qui sert à contracter donc ) et les fibres musculaires autour des acini et le long des canaux se serrent pour donner le réflexe d’éjection, un peu comme on appuie sur une pompe au bout d’un tuyau. Le sein est granuleux et la bouche du bébé s’y « ‘accroche ». Avec la langue il « caresse » le mamelon pour le masser et faire sortir du lait. Les tubercules de Montgomery sont aussi reliées nerveusement au cerveau, et déclenchent la production d’ocytocine. (ça explique aussi pourquoi les mamelons sont une zone érogène, l’ocytocine étant reliée au plaisir) Et l’ocytocine, fait se contracter les muscles, et amène du lait…. Et plus le bébé tète, plus la prolactine se stabilise pour une production de lait « toujours prête ». Donc on voit bien que c’est de téter qui fait avoir du lait. Il n’y a pas de réserves.

Tant qu’on y est, un petit point sur les effets de l’alcool:

L’alcool fait baisser l’ocytocine et monter la prolactine. Ce qui fait, en gros, qu’on produit du lait, mais qu’il a du mal a sortir, voir qu’il est tout bloqué. Donc, le risque c’est un bel engorgement. Mais un verre de temps en temps ( évidement je ne parle pas de consommation régulière ) n’a pas d’incidence réelle sur l’allaitement, a part un possible engorgement. 🙂 On peut donc en déduire que notre corps est quand même super bien fait,  si le lait sort, c’est qu’il n’y a pas de risque. Si vous avez trop d’alcool dans le sang, votre corps coupe les robinets pour un petit moment…..en gros, il faut se faire confiance…..

Voila, mon petit topo est fini, j’espère que vous avez tenu jusqu’au bout! Je précise que je n’ai pas de formation scientifique ou médicale, j’ai juste essayé de me documenter et de comprendre tout ça pour pouvoir l’expliquer de la façon la plus attractive possible 🙂 J’espère que ce petit post vous aura permis de mieux comprendre ce qui se passe pendant ce processus de l’allaitement! J’attend vos commentaires avec impatience, surtout que cet article m’a demandé pas mal de travail….si j’ai des retour positifs, j’essayerai de vous faire d’autres topo sur le sevrage, l’utérus, l’ovulation….

J’ai écouté le gentil docteur House. Maintenant il peut donc venir me faire un bisou.

Mise à jour octobre 2012

sources wikipédia, LLL,et divers sites médicaux

Rendez-vous sur Hellocoton !

Advertisements

22 réflexions sur “L’allaitement, oui, mais comment ça marche en fait?

  1. pour une raison inconnue, ce soir, impossible de mettre de l’espace entre mes paragraphes, j’ai du donc mettre ces points moches pour que wordpress accepte de faire sauter des lignes…..>< c'est moche, mais au moins c'est lisible!

  2. très beau travail !! très intéressant. félicitations ma BFPO! bon je retiens aussi le passage « alcool » . capitoro quand tu nous tiens!!!!hihihih!!

    • je n’ai pas ouverte la bouteille encore, justement parce que n’en boire qu’un verre…..bref, un petit verre de temps a autre, c’est possible….mais un verre….genre au resto avec des amies, j’ai bu un petit verre de vin. Et voila 🙂

  3. Super article!! J’avoue que je comprends vachement mieux le comment du pourquoi, le lait qui tourne pas, la quantité toujours prête etc… Pareil pour les trucs de Montgomery je pensais que c’était une bizarrerie que j’avais pas que ça pouvait être utile. Et enfin me suis toujours demandé pourquoi les tétons avaient des muscles et la capacité de se rétracter sans jamais penser que ce sont les muscles qui traient le sein et pas le bébé qui aspire comme un malade. Bref merci pour ces infos :))

    • du coup, c’est pour ca que les bébé ont du mal a prendre le biberon par la suite….c’est pas du tout fait pareil….et quand ils « malaxent » la tetine, ca coule a flot…..la déesse buvait son bib de lait maternel en 5 minutes alors qu’il lui faut 20 minutes au sein. Résultat, etouffement, râles, et « j’en fous partout « . Du coup, fallait que je revienne lui donner le sein parce qu’elle avais plus rien dans le ventre….( le but etant une fois de temps a autre de me laisser dormir un peu ^^ )

      D’ailleurs je compte faire un article aussi sur le fait qu’on ne lui donne plus le biberon, mais la « seringue », comme une pipette a médicaments.Comme ca, pas de confusion 🙂

      • Bonjour et merci pur ce post vraiment très clair et intéressant. En as tu fait un sur le fait de donner la seringue justement. J’allaite depuis 3 mois et j’aurais besoin d’une alternative pour récupérer un peu et pouvoir me rendre à qq RDV importants.

  4. Bonjour,

    C’est vrai que le « t’es sur que ton lait est nourrissant ? » , « je n’ai pas assez de lait », « mon lait est pas bon » etc revient souvent et c est triste … :/
    Je respecte les gens qui ne souhaite pas allaiter mais je trouve dommage que, celles qui aimeraient vraiment le faire n’ai pas accès a de VRAIS conseil comme mettre bébé au seins + souvent etc pour augmenter la production.
    En totu cas, c’est bien de revenir un peu sur le comment est fait le corps humain pour comprendre les bases des choses…

    Bonne journée

  5. Vachement bien ficelé cet article, merci !
    J’ai d’autres questions sur l’alcool, car en fait c’est le flou : c’est mieux d’éviter rapport à cette histoire de prolactine, mais n’est-ce pas aussi car l’alcool passe dans le sang, donc dans le lait , O_o

    C’est une vraie question, boire est pour moi aussi sacré qu’allaiter, c’est chaud pour mon moral.

  6. Bonjour,
    J’ai trouvé votre explication très bien fait! Et je suis de formation scientifique! Très ludique! Enfin les seins ne sont pas m’ont domaine de compétence et grâce à votre explication, je comprend mieux certaines choses. J’ai encore des choses à approfondir sur le sujet, car au bout de 4 mois de sevrage, je produit encore du lait, parfois! Et moi, un mois après le sevrage de ma fille, mon enterrement de vie de jeune fille (bien arrosé) s’est terminé avec une robe trempé au niveau des seins.

    • Merci pour le compliment ! Dans votre cas, peut être votre corps continue a produire de la prolactine? Qui aurai encore été augmenté par l alcool? C’est étrange ^^ et vous n avez pas d’ engorgement ?

  7. J’ai adoré votre article, et la façon dont il est écrit 😉
    Je rejoins Kekile54 sur le fait que l’alcool n’a pas agis sur moi comme décrit car j’ai continué à produire du lait bien au delà du sevrage et après une soirée arrosé, je suis levé au petit matin avec une belle tâche dans le lit et j’étais trempé de lait :-/
    Merci pour ce partage de connaissance que je n’ai jamais pensé à chercher malgré mes interrogations sur le comment, et pourquoi…
    J’ai hâte de lire vos prochain article! Bonne continuation.

  8. super synthese, je retiendrai surment pas la moitié des noms mais en tout cas maintenant je sais comment sa marche ces trucs (oui je parle de mes seins lol). Et sa serait bien que celle et ceux qui n’arrete pas de nous bassiner avec des « tu est sur que tu nourrie bien bébé? » lisent ca ^^
    si je peut me permettre de rajouter a ton super travail que en plus d’etre très bon pour bébé, l’allaitement cest vraiment des instants intimes avec bébé qui sont super important pour bébé comme pour maman, et que parfois sa resou vien des detresses 🙂
    cest la premiere fois que je vient te lire et je reviendrais ^^

  9. Pingback: L’aventure du projet de naissance | OlympusMom

  10. Pingback: Ca s’appelle un PIC DE CROISSANCE | OlympusMom

  11. Pingback: [100 sur facebook] le point sur trois mois de blog… | OlympusMom

  12. Merci pour ces informations forts intéressantes et qui enfin (après trois filles de 16/12ans et deux mois et demi) m’apprends le pourquoi du comment et je ne me coucherai pas aussi bête qu’hier, même si je ne retiendrai pas tous les noms scientifiques !!
    Donc, le lait, on en produit tout le temps mais surtout quand bébé tête. Et il faut s’accrocher et tenir bon à chaque pic de croissance car avec de la patience on verra notre lait s’adapter au besoin de notre trésor : adieu les  » ton lait n’est pas assez bon/riche » ,  »tu n’as pas assez de lait pour ce petit qui meurt de faim » , des phrases qui tuent le moral et la persévérance des mamans allaitantes.
    Merci encore pour cet article qui tout en étant sérieux est bien écrit et parfois rigolo =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s