Hommages aux nôtres

Ok, je ne sais pas comment commencer cet article. Je suis intimidée. Ouais ouais, intimidée. Ca fait plusieurs fois que je fais une intro super poético-romantico-kitch (surtout kitch en fait d’ou le fait que vous ne les lirez pas ^^ ). Ca ne me ressemble pas de ramer comme ça. (et voila la déesse au sein,  pour aider à la concentration! ^^) Mais là, c’est pas facile. J’avais prévu de dire qu’être mère ca nous fait évoluer et changer, super original tiens. J’avais prévu de dire plein d’autres bonnes grosses banalités. Alors que ce dont je veux parler est tout sauf banal. Je veux parler de, et à, ma maman. (quelle surprise aujourd’hui, hein)

Aujourd’hui c’est la fête des mères, et il y a 27 ans, ce jour n’était pas encore le sien. Ce n’etait pas un jour comme les autres, j’étais presque là, mais j’avais décidé d’attendre les beaux jours.

Pendant 26 années, je n’ai pas eu besoin de ce jour pour penser à Elle, mais j’ai voulu à ma manière lui montrer comme Elle comptai pour moi. J’ai du faire moi aussi un joli collier de nouilles;  Je me souviens d’un pot en verre avec du papier mâché, mais je ne me souviens plus si c’était pour la fête des mères. Je me souviens d’un puzzle juste infaisable que j’avais bricolé, avec un dessin de rose sur un carton, carton que j’avais découpé en tout petits morceaux avant de tout plastifier au scotch. Evidemment, les petits morceaux ne faisaient pas plus d’un centimètres et parfois il n’y avais rien dessus, vu que j’avais pas fait de fond à ce dessin. Je savais qu’Elle aimait les puzzles, le mien a du être le seul qu’Elle n’a pas pu faire…..je me demande bien pourquoi ^^

Un peu plus grande j’ai acheté des fleurs. Puis, la vie étant ce qu’elle est, j’ai fait livré des fleurs. Je suis loin, mais je pense toujours à Elle. Aujourd’hui, mon cadeau sera un peu plus original, c’est un article 🙂

On aime sa mére, sa maman, sa reum, sa daronne. On l’aime, d’un amour particulier. Spécial. On lui dit. Parfois non, alors qu’on devrait. Et puis un jour nous aussi on devient maman. Et là on comprend. On comprend qu’on n’a jamais compris en fait. Qu’on pensait que notre maman nous aimait mais qu’en fait il manque un mot dans la langue francaise pour décrire ce qu’on ressent vis à vis de son enfant. Je pense que la seule façon de comprendre vraiment sa maman, c’est de le devenir aussi. C’est comme décrire le gout salé à quelqu’un qui n’aurai jamais mangé que du sucré. On pourra lui expliquer. Mais il ne le comprendra que le jour ou il l’aura gouté.

J’ai « gouté » aussi le sentiment d’être maman. Ça dépasse tout ce qu’on peut imaginer. Quand je regarde la déesse, je sais que rien ne pourrait m’empêcher de tout faire pour elle. Je suis sure que c’est pareil pour la mienne, et pour toutes les vôtres. ( et pour vous; mes mamans olympiennes ). Du coup, pour la premiere année je suis vraiment émue de me rendre compte de ce qu’est vraiment ce sentiment. Parce qu’on en parle, on en parle, c’est bien joli, mais ce qu’il y a dans les tripes, c’est pas vraiment explicable. C’est comme décortiquer les poémes en cours de francais. C’est idiot. Faut vivre les choses plutot que de les analyser.

Cet amour incroyable est un amour étrange. Quand on est maman, on aime son enfant, sans rien savoir de lui. On ne sait pas à quoi il ou elle va ressembler, on ne sait pas ce qu’il va aimer, ou detester. Quel seront ses loisirs. Quel sera le son de sa voix. On ne sait rien en fait. Sauf qu’on l’aime.

Au fur et à mesure des années, elles se sont données pour nous. Elles ont fait des choix en pensant d’abord à nous. On est devenus leur priorité. Elles ont fait du mieux qu’elles ont pu.

Ma maman moi, par contre elle à pas tellement eu la chance de vivre ça . Pour des raisons compliquées, on va dire qu’elle à découvert l’amour d’une mère seulement  quand j’ai poussé mon premier cri. Elle à du se débrouiller toute seule pour savoir ce qu’il fallait faire, ou pas. Oui parce que parfois il y a des ratés. Je ne comprend pas, mais parfois quelque chose ne fonctionne pas. Et ce n’est pas la faute de l’enfant. C’est comme ça.

Ma maman, malgré ça, elle tout fait pour inverser les choses. Pour ne pas reproduire, pour créer autre chose avec moi. Et de sentir chaque jour son amour, je peux dire qu’elle à réussi. Souvent on reproduit ce qu’on à connu. Ma mère elle, elle à assuré. Vraiment. Aujourd’hui c’est à mon tour de découvrir tout ça et de « fêter » ma première fête des mères. Je vais faire des choix, avoir ma façon de faire. Je vais garder certaines choses que j’ai connu; en modifier d’autres. Mais moi je n’ai pas à tout inventer. Pour ça, je remercie encore ma maman. L’amour d’une mère, avant de l’être, même si j’avais pas idée d’a quel point s’était fort, je savais quand bien ce que c’était. Et c’est une chance.

Maintenant, nos mamans ont une vie cool pour la plupart, hein. Elles ont récupéré une fête en plus, celle des grand mères. Maintenant, à elles les chouettes vacances avec leurs petits enfants juste pour les gater. La belle vie quoi!

A nos mamans: vous avez assuré, maintenant, c’est à nous de jouer 🙂

Maman, je t’aime.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Advertisements

8 réflexions sur “Hommages aux nôtres

  1. quel beau cadeau .bien sur les larmes ont coulées.pr info le petit vase existe tjrs et il sert souvent .ai aussi retrouvé le petit puzzle en faisant du tri mais je ne l’ai pas gardé….merci ma grande puce plein plein bisous

  2. Très joli article. 🙂
    Le poético-romantico-kitch, ça a beaucoup de bon quand ça exprime ce que l’on ressent.
    Et moi, qui ne suis pas encore maman, je comprends entièrement que je ne comprendrais ce sentiment que le jour où je le vivrais à mon tour. 🙂
    Bonne fête, super maman !

  3. Très joli texte ! On oublie trop souvent de leur montrer qu’on les aimes et qu on pense à elles même si chaque jour il y’a toujours une petite pensée pour elle!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s