« Mais ça marche!!! » ou [Haptonomie, rencontre du 3eme type, part II]

Et voila la suite de cette palpitante histoire, ou, souvenez vous, je vous avais laissé sur le retour de notre premiere scéance, ou Chérimari et moi on se demandait dans quelle secte on était tombés… si vous voulez vous remémorer le truc c’est ici. Donc, nous voila avec nos doutes et nos interrogations à nous demander mais qu’es ce donc qu’on allait donc faire dans cette galere!!!
Donc en exclusivitée, voici la suite de nos scéances en Haptonomie!

Donc deux semaines se passent, et puis voila le jour ou on doit y retourner. Bon, cette fois on sait a quoi s’attendre, et du coup on redoute un peu. On se dit que c’est la scéance de la derniere chance, la scéance « bénéfice du doute » en fait.

Alors déja, la top classe, on trouve l’entrée du premier coup, hin hin hin, on nous la fait pas deux fois hein.

Bon ben c’est a nous. L’acceuil est encore hyper chaleureux, et nous passons une demi heure à parler de ce qu’on à ressenti, physiquement pour moi, moralement pour nous deux. On fait le point sur ce qui nous angoisse ou pas. C’est agréable d’avoir cette discussion sans tabou. Et puis au bout d’un moment, nous voila repartis en travaux pratiques, le truc qui nous emballe vachement pas vu que soit disant il se passe quelque chose mais qu’on ne ressent juste rien du tout.

La scéance commence par un modelage des jambes qu’elle me fait tout en expliquant à Chérimari comment faire pour soulager mes jambes qui portent la grosse boule qui lui sert de femme les deux amours de sa vie. Alors la, permettez moi de vous dire que je suis en surkiff. Donc, plutot de bonne humeur, et détendue, on passe à la suite, et c’est reparti pour les « machins mystiques ». Mystiques, parce que pour l’instant ça nous semble plus relever de la croyance que des faits.

Aujourd’hui, on va « explorer l’espace », et montrer à la déesse qu’elle peut se déplacer. Mouais. Soit disant que ça peut aussi me détendre quand j’ai la peau hypra tendue, et me reposer. Bon, pourquoi pas.

La encore, c’est elle qui nous montre. Elle pose ses mains sur mon ventre, et pareil que l’autre fois me demande d’attirer la déesse vers ses mains. Cette fois, je n’ai plus l’effet de surprise. Donc, ok, j’essaye. Je visualise comme je peux, et j’essaye de faire ce qui instinctivement me semble correspondre avec ce qu’on me demande. Et vous allez le croire ou pas, mais je SENS QUELQUE CHOSE.

Ouais ouais, je sens quelque chose quoi. Terrible. J’ai l’impression que la déesse a « répondu ». Evidement mon superbe esprit rationnel se dit que c’est surement de l’autosuggestion. La sf me regarde en souriant genre « et voila »! Ensuite, le « coup de grace » on la fait « descendre ». C’est a dire que  cherche a lui montrer qu’elle peut aller « en profondeur ». Je vous rapelle que je suis allongée sur un chouette lit donc la faire descendre correspond au bas de mon bassin, vers la colonne vertébrale.  Et ben ça marche.

Sans déconner, je sens un poid (désolée ma fille de parler de toi comme ça :p ) descendre lentement, très lentement. Je sens ma peau se détendre. C’est une sensation très étrange. J’ai l’impression d’etre en connection avec elle. Quand la sf enleve ses mains pour laisser la place a Chérimari, je « lache le contact » et incroyable:

On voit vraiment distinctement la bosse remonter sur mon ventre (comment je parle de la déesse moi, purée, c’est de pire en pire) comme si mon ventre se regonflait. C’est juste impréssionant.

On va réessayer avec Chérimari, et pareil, ça marche. On est juste sur le cul si vous me permettez l’expression.

Ca sera tout pour aujourd’hui, il ne faut pas trop la solliciter, mon ventre n’est pas non plus un machin de cirque.

Quand on sort, on est juste sur notre petit nuage, à coup de « mais tu l’as vue hein tu l’a vue!!! » Ou de « olalalala c’est dingue » et autres réflexions merveilleusement constructives. On est hyper fiers d’avoir mis nos préjugés de coté et d’avoir persévéré, Chérimari est content d’avoir un peu interagit avec la déesse, moi je suis contente d’avoir senti que je n’ai pas juste un gros ventre, mais un nid, pour ce qui est déjà une mini personne, et pas qu’un amas de cellules. D’ailleurs, en Haptonomie, on ne parle pas d’utérus, mais de Giron. C’est vraiment le petit nid quoi.

Cette scéance nous à ouvert les yeux sur une autre facon de communiquer a trois, sur une autre approche, et bien au delà de juste comprendre sa grossesse, c’est une approche de la parentalité en générale que nous avons découvert. Un monde de douceur, de compréhension, de « prendre le temps », et d’ouverture. Un monde ou on ne force pas son [futur] enfant à faire ce qu’on veut, mais ou on lui « propose » un contact avec nous. Mine de rien, cette démarche n’est pas quelque chose d’habituel dans nos sociétés.

Voila pour aujourd’hui, la série Hapto n’est pas finie, je vous parlerai bientot  de la « main au fesses de l’hapto » (c’est nous qui l’appelons comme ça hein ^^, normalement c’est une consolidation de la base ^^ ) de la gestion de la douleur pour l’accouchement, et du rendez vous avec la déesse dans nos bras. ❤

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

11 réflexions sur “« Mais ça marche!!! » ou [Haptonomie, rencontre du 3eme type, part II]

  1. la suite la suite !!!! hiihihihihi moi je n’ai fait aucun prépa (je suis une feignasse!!) j’aurai aimé savoir gérer la douleur à la prochaine c’est bon je vais le tenter hihihihih

  2. Tu as de la chance, mon chéri ne voulait pas faire de l’haptonomie (trop mystique comme tu dis). Cela dit je me suis quand même beaucoup axé sur la communication pour cette grossesse et j’arrive moi aussi depuis un moment à la faire venir se coller contre ma main… c’est vraiment magique ! J’ai hâte de découvrir le récit de tes séances suivantes, savourez bien ces instants ^^

    • nous ca a vraiment changé notre facon de voir les choses 🙂 pis d’etre en couple et quasi considérés comme etant trois, ca change de cours ou on se focalise juste sur le fait que tu va accoucher!

  3. Han ça me rappelle tellement de souvenirs ❤
    On l'avait fait bouger dès la première séance en ce qui nous concerne, apparemment on était déjà prêts à faire le grand pas direct, mais alors quelle expérience!

    C'est exactement ce que tu décris, tu en parles de manière vraiment très juste. Mais à vivre, c'est encore plus ouf que ça.

    Les gens, l'haptonomie c'est bon, faut en bouffer 5 par jour.

      • Nous aussi c’était 15e de plus, mais déjà quand je vois que certains praticiens se font 45 voire 70e bon voilà quoi, et puis franchement, c’est tellement énorme ce que ça apporte, et c’est pas que pour les 4-5 mois de pratique « sur ventre », c’est aussi pour l’après (on le répètera jamais assez). Du coup, c’est une dépense que même pas j’aurai imaginée ne pas faire.

  4. Vous venez de vivre ce lien qui vous unira toute votre vie, vous, votre enfant et votre Chérimari 🙂

    C’est ce qui est génial avec l’haptonomie, ça créé des liens profonds, bien au delà de ce qu’on peut imaginer.

  5. Pour bebe 2 c’est sur que je le ferai !! Deja avec la citrouille, je réussissai a le carresser et le fare se déplacer sans préparation alors si on m’aide!! je suis toute émus de lire ça (mais elles sont encore là ces hormones !!) ça donne envie d’avoir a nouveau un bébé dans mon bidon ^^

  6. Pingback: “Euuuuh on fait quoi en fait là?” ou [Haptonomie, rencontre du 3eme type, part I] | OlympusMom

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s