Les arguments pro allaitement qui m’enervent.

Il y a plein de raison de choisir d’allaiter. (oui je suis désolée, encore un article la dessus, je vais finir par me saouler moi même mais je ne sais pas, ça me viens comme ça… :/ ) La raison financière (moins cher), la raison biologique ( meilleur pour notre bébé), la raison « couteau suisse » c’est a dire que donner le sein, ça sert aussi à calmer, endormir, destresser, oublier les dents….en plus de nourrir, le coté pratique (pas besoin de se trimbaler avec tout l’attirail)

Mais il y a aussi des tas d’arguments qui m’enervent, parce qu’ils sont soit faux, soit arrangés a la sauce pro allaitement. Et qu’on peut parfaitement défendre quelque chose, sans arranger la vérité la ou ça nous arrange.

L’allaitement, c’est mieux, c’est naturel

Cet argument m’enerve. Mais à un point. Parce que le « naturel » merci  bien, mais on en bouffe a toutes les sauces. Et surtout, une fois c’est dans le genre c’est super cool parce que c’est naturel, la fois d’aprés, nooooon mais on est quand même pas des animaux. ( je ne parle pas que pour l’allaitement hein) Et puis j’ai envie de dire «  »qu’est ce qu’on s’en fout? »

Parce que bon, le coté financier, oui, on voit ou est l’avantage. Mais le fait que ça soit naturel, c’est une constatation, pas un argument. C’est comme ça. En tout cas, si l’allaitement est meilleur pour le petit, c’est pas parce que c’est naturel. Il y a des tas de  choses qui ne sont pas naturelles et qui sont meilleures. Il y a des tas de choses qui sont naturelles, mais c’est pas pour ça que c’est fantastique.

 La pizza, c’est pas « naturel ». C’est bon. huuuuuummm.

Les choux de Bruxelles c’est  naturel. C’est dégueu. bbbbbbbeeeuuurrk.

Donc allaitons, oui, et si le coté naturel nous branche, ok, mais non, définitivement, ce n’est pas un argument, juste une constatation.

Donner le biberon, c’est bien un truc de notre époque ça, comment faisait on avant?

Alors cet argument la, je l’ai sorti, et pas qu’une fois. Et tout le monde répond oui, c’est pas faux. Et puis un jour je me suis dis attend attend, on va quand même vérifier. Et pis là, ben voila, encore un argument pourri dans le genre « j’arrange la réalité pour lui faire dire ce que je veux ».

J’ai prévu de vous faire un article la dessus tout bientôt, mais comme mes notes sont à la maison, vous l’aurez la semaine prochaine. Alors en gros, figurez vous que oui, déjà à l’époque, moyen age, renaissance ( et surement avant même) ben non, toutes les femmes n’allaitaient pas. Et au delà de l’image de la nourrice, sachez qu’à l’époque déjà, on filait du gruau, du pain mélangé a du miel, ou du beurre (miam) au bébés, parfois dés le premier jour de vie.

Alors je ne dis pas que c’etait ultra top pour leur santé, d’ailleurs ça en à causé  » a priori » (oui parce que j’ai aucune statistique la dessus évidement ^^ ) de la mortalité infantile….

Donc en fait non, ne pas allaiter, c’est pas un truc de notre époque. Sachez même que même sans biberons au bisphénol, on se servait d’une corne creuse. Donc voila un argument qui n’en est pas un.

Les seins sont d’abords fait pour nourrir un petit.

Non.

Alors j’ai eu un comm d’une olympienne il n’y a pas longtemps a ce propos, je n’arrive pas a remettre la main dessus, si elle se reconnait, qu’elle se manifeste ^^.

Non, disais-je, les seins ne sont pas fait « d’abord » pour une utilisation ou une autre. Les seins sont multiples. (Ah mais ça pète comme phrase tient 😀 )

Mes fesses sont faites pour me mettre confortablement assise, certes, mais peuvent servir aussi dans d’autres situations dont la fonction peut être (aussi hein, mais pas que) de préluder à justement un jour faire un blog à propos d’un petit bébé. (vous avez tout suivi ^^ )

Mais l’une n’est pas « mieux  » que l’autre! Je ne dis pas qu’elles « servent » d’abord a une chose ou l’autre. Je fais ce que je veux avec mes fesses! (je vais encore avoir de beaux mots de recherche moi tient ^^ ) Je peux même avoir d’autres utilisations. Chaque partie du corps peut être utilisée pour une chose ou l’autre. Pour plaire, pour faire du sport, pour tenir debout, pour manger, pour s’amuser…. non, il n’y a pas une fonction PRIMAIRE, qui devrait être plus importante que l’autre. Allaiter est « une des fonctions » (c’est moche fonction, j’ai l’impression d’être une calculatrice) de mes seins.

En tout cas, pour moi ce n’est pas un argument valable. Et c’est pas parce que quelque chose existe, qu’on est obligés de l’utiliser.  Notre corps peut supporter des froids denses, ou des chaleurs très fortes, c’est pas pour ça que je vais y aller.

Et après tout, des arguments, pourquoi faire?

Les seuls « vrais » arguments, pour moi sont le fait que incontestablement, le LM est meilleur que le LA. C’est l’argument qu’il n’est pas possible de contredire. Après le reste, c’est du ressenti. C’est du feeling. C’est ce qu’on à envie de faire. le coté financier aussi. C’est difficilement sujet a controverse. L’aspect pratique aussi. Le « je trimbale mes seins » contre « j’ai toute la panoplie ».

Et pourquoi vouloir chercher des arguments? Qu’est ce qu’on en a a faire?

Apres tout, le plus important, c’est d’être en accord avec soit même!

Si on a la chance de pouvoir allaiter si on l’a voulu, tant mieux! Allaitons sans nous cacher, répondons aux questions, expliquons, mais pourquoi chercher sans cesse des arguments qui, de mon point de vue, sont parfois douteux?

On à pas besoin d’arguments, en fait, tout simplement parce qu’on a rien a justifier au regard des autres.

Advertisements

29 réflexions sur “Les arguments pro allaitement qui m’enervent.

  1. oui , certes il y a des arguments légers ,dans l’ensemble l’article est bien.
    n’empeche que je ne suis pas d’accord avec un truc , « Apres tout, le plus important, c’est d’être en accord avec soit même »
    le plus important c’est que nos enfants soient en bonne santé a mon avis et quand je lis des méres de préma qui ont refusé d’allaiter parce qu’elle n’avaient pas envie , ca me rend vraiement triste, mais oui pourquoi pas, d’autres se donne du mal pour tirer leur lait et l’offrir aux lactarium pour sauver des prémas alors je peut faire mon choix tranquille et etre en accord avec moi même … ca me laisse un gout amer dans la bouche.
    alors classez moi parmis les extremistes si vous voulez je n’en ai cure . ca me fait quand meme mal au ventre , je me sens mal a leur place , y’a pas un truc de bizarre la dedans ?

  2. Bravo j adore l’article!!
    J’ai allaité, et franchement les pros allaitement me foutent souvent hors de de moi… je trouve bien dommage d être aussi fermé sur la question (pour la plupart des nanas)
    De toute facon un allaitement « forcé » n’est ni bon pour la maman ni bon pour le bébé (donc oui il faut être en accord avec soit même!) et le lait artificiel n’est pas mauvais, enfin ca se saurait… Bref!
    Merci pour l article!! ca fait du bien de lire autre chose sur l allaitement que des articles de personnes généralement fermé sur le sujet voir même intolérantes…

  3. Il y a aussi l argument que c est bon aussi pour la maman ca reduit les chances de cancer et bien moi je connais des femmes qui ont allaite leur enfants et ont eu cancer du sein ou uterus.
    sur le faite que les enfants st en meilleure sante moins malade je suis pas vraiment d accord non plus . Mes enfants n ont pas ete allaiter mais son rarement malade.

    Je ne culpabilise pas parce que je n ai pas allaiter mais enfants et pourtant pour ma fille ils m ont bien force ( oui force !! Je voulais allaiter au depart j ai essaye mais ayant de pb apres accouchement des douleurs , les douleurs des tetees etaient trop pour moi je n y prenais aucuns plaisir et elle n arrivait pas a teter correctement. Il a fallu que je m enerve pour leur dire que j avais assez de douleurs comme ca et que pour le bien etre de tout le monde je voulais arreter, mais ca ete dure de leur faire.comprendre ( je presice que je vis en angleterre et que l allaitement est bien «developpe» ici.). Une sage femme est venue me voir apres et m a dit qu elle aussi n avait pas allaiter ses enfants et que ce n est pas pour ca qu il seraient en mauvaise sante ou moins bon a l ecole ( comme ci c etait lie lol) bref elle avait bien comprks que c etait poir mon bien et celui de ma fille. Apres pour mon fils je n ai pas reessaye ( peut etre aurai je du??!!) La personne ne m a oblive a quoi que ce soit mais j ai fais comme je le sentais et j etais bien ( beaucoup plus que pour ma fille ) peut etre parce que c etait le deuxieme ou que l accouchement etait plus facile.
    je le redit je n al’aite pas mais je respect totalement celle qui le ft et celle qui le ft tres lonvtemps. L essentiel ds toute cette histoire C EST DE SE SENTIR BIEN et c est pas une histoire d arguments !!!

    Voila j ai du faire du hors sujet a un moment mais bon…. Bon week end a toute

    • y a toujours des contre-exemples.
      mais en moyenne (ca veut dire pas sur 10 cas étudiés, ca veut dire à grande échelle), oui, allaiter a des bénéfices aussi sur la mère.

      et pour la santé des bébés allaités aussi, on parle de moyennes.
      tu trouveras toujours des bébés allaités malades et des bébés au bib pas malades.

  4. Hate de voir.ton article des arguments pro bib qui t enerve lol. J espere ne pas en etre une lol . Je n en aurai pas en tout cas sf comme je l ai.dit se sentir bien !!!

  5. Pour le coup Jacinthe je ne suis pas d’accord, tu renie une constatation scientifique, basée sur des études sur ta simple expérience d’avec tes enfants: ce n’est pas parce que tes enfants ont été peu malade que le lait maternel ne protège pas mieux que le lait artificiel, tu as eu de la chance point.
    Il y a aussi des bébés allaités très souvent malades oui et alors? Ça n’enlève rien au fait que le lait maternel renforce le système immunitaire et tout ça, seulement ce n’est pas un « produit miracle », il aide dans un très grand nombre de cas mais ensuite chaque petit être est différent et vis dans des milieux différents, tout simplement.
    Pour l’allaitement des préma, perso c’est ce qui m’a fait changer d’avis sur l’allaitement, lorsqu’on m’a annoncé à 29Sa que j’allais accouché et que le LM pourrait sauver ma fille, hop je n’ai plus réfléchis pour moi j’allaiterai. J’ai accouché à terme finalement et j’ai allaité car dans mon esprit ce lait avait failli sauver ma fille.
    C’était mon choix et mon ressenti, je ne me sentirais pas de juger une autre maman dans une situation semblable simplement parce qu’elle n’a pas fait ce choix là, on n’est pas à sa place, on a pas son histoire et c’est son corps à elle.

    • j’ai pas jugé, je n’ai pas dit qu’elle était mauvaise , je dis juste ses mots , elle ne voulait pas, parce qu’elle n’avait pas envie, sans argumenter plus , sans justifier son geste par des problemes avec son corps , sans autres raisons qu’elle n’avait pas envie et que de toute facon il avait du LM quand même. Ensuite je me sens mal a sa place, la encore je ne juge pas, mais je donne mon ressenti a moi, ca me rend mal, triste et peut importe ce qu’on en dira , je sais que quand on eleve son enfant on doit très souvent prendre des déscisions qui nous font mal, qui nous gènent , faire des choses dont on a pas forcément envie, mais qu’on fait quand même pour le bien de notre enfant, que si on le fait pas on se fait retirer la garde, suivre par des assistants sociaux, taxé de mauvais parent, dit on qu’on nuit a leur santé, mais quand il s’agit de l’allaitement alors on parle de choix, de bien etre de la mere, de son vécu et tout un tas d’excuses qui rende la chose tellement plus facile.
      Les vaccins par exemple, on le fait parce qu’on se fait convaincre que c’est bon pour nos enfants, peut importe qu’on ai pas envi de le voir souffrir pendant la piqure, qu’on ai pas envie qu’il ai de la fievre apres, on le fait quand meme. si on ne les fait pas on est hors la loi,de toute facon donc on est bien obligé.
      changer les couches, c’est le truc le plus ingrat qui soit, si je choisi de ne le changer qu’une fois par jour parce que j’aime pas ca ,j’ai pas envie d’avoir les mains de la caca/pipi, parce que j’ai un vécu qui me fait gerber quand je sens ces odeurs, on va dire quoi, oh laissons la faire c’est son ressenti ne jugez pas qu’elle laisse la couche 12 h d’affilée alors qu’on sait que c’est mieux pour la santé de bébé de lui changer toutes les 4h…?
      Si je choisi de ne pas me lever la nuit pour lui donner a manger , ou autre, parce que j’aime mieux dormir, que j’ai pas envie d’etre l’esclave de mon enfant, on va me pourrir direct, peut importe mes envies , mon histoire ou mes besoin de someil.
      dans un autre sens, si je refuse de donner de la viande a mon fils, alors on me dit que je vais le rendre faible et malade, que c’est pas parce que j’ai choisi le végétarisme que mon fils doit en subir les conséquence négative, que je le fait pour moi et pas pour lui, que c’est pas pour bien etc .. etc… et la on ne parle plus de respecter le choix des parents, mais elle est ou la différence?
      A ce moment si un mere peut nourrir son enfant avec ce qu’elle choisi, pourquoi ne pas lui faire des biberons de coca au 4h, ou lui donner un peut de biere pour l’aider a dormir le soir ca ne le tuera pas si ? ne jugeons pas cette maman qui a choisi de donner du lait entier au lieu de lait artificiel , c’est moins bon pour bébé mais ca le nourri quand meme alors pourquoi s’en inquieter ?
      Si je fait l’école a la maison, c’est pour le garder pres de moi le plus longtemps possible , pour l’aliener, pour l’empecher d’avoir sa vie a lui, je suis une mere castratrice… la on s’est fiche de mon histoire, de mon ressenti , on pense au bien de l’enfant d’abord quand on veux empecher les parent de l’elever loin des écoles, on les traine en justice.
      Je ne sais pas si je me suis bien fait comprendre, mais l’idée générale c’est que quand on fait des enfants on s’engage a faire ce qui est mieux pour eux, pas ce qui est mieux pour nous, au détriment souvent de nos envies perso et s’il y a une limite qui s’arrete a l’allaitement parce que ca touche au corps je ne savais pas.ou alors on m’aurait menti… c’est pour ca que cette phrase“Apres tout, le plus important, c’est d’être en accord avec soit même” je l’aime pas.
      on dit qu’on ferait tout pour nos enfant , mais c’est faux. on ferait tout ce qu’on se voudrait bien jusqu’a ce que ca nous emmerde.
      ca y ‘est jettez moi des cailloux faites vous plaisir 🙂 de toute facon j’aime bien ca.
      en plus je hors sujet, alors je l’aurais bien mérité.
      pâté powa

      • je suis d’accord avec toi. Et ça nous ramène à l’article « le biberon est à l’allaitement ce que la césarienne de confort est à l’accouchement », ou pourquoi se faire chi** à éduquer un enfant alors qu’il est si simple de le dresser à grands coups de trique? Voilà l’allaitement c’est dur, ou pas, mais JE PENSE que si on a la possibilité physique de le faire, on devrait le faire. Et après tout pourquoi adopter des enfants quand on peut les faire soi-même? (comment? personne ne fait ça? ah oui c’est vrai l’adoption c’est compliqué, alors qu’acheter du lait artificiel c’est facile…) Donc je plussoie j’aime pas cette phrase « le plus important c’est d’être en accord avec soit même ». Normalement toute femme qui allaite devrait se sentir en accord avec elle-même, puisqu’elle ne devrait sentir sur elle que des regards bienveillants, recevoir des conseils avisés et des encouragement de la part de son cercle familial, professionnel et médical, et ne jamais avoir à se demander si tout ça en vaut la peine.

        • « Et après tout pourquoi adopter des enfants quand on peut les faire soi-même?  » vous aurez compris que je voulais dire l’inverse hein: pourquoi s’emme**der à faire des enfants nous-même avec grossesse, accouchement tous ça, alors qu’on peut en adopter des tous faits?
          Et donc c’est sans doute parce que c’est plus compliqué que d’acheter du lait au supermarché, sinon je pense que beaucoup de gens choisiraient cette option, « en accord avec eux-même » (et surtout parce que c’est pas douloureux)

      • Quand je dis le principal c’est d’etre en accord avec nous même, je parle de nous, allaitantes. Je veux dire par la que si les autres ne nous comprennent pas, au final, c’est pas important, l’important c’st que nous nous faisons ce que nous avons choisi.

        • Oui j’avais compris , mais la phrase est tellement passe partout, c’est que je l’ai tellement vu a toutes les sauces elle me hérisse le poil a chaque fois que je la lit, pardon du coup je me suis enflammée 😉

  6. J’ai allaité ma première par conviction et avec (trop d’) entêtement et allaite ma seconde juste avec plaisir (et c’est parti pour durer). Mais comme Jacinthe, dans mon entourage, tous les enfants (petits et grands voire adultes) qui ont été au bib ne sont que très rarement malades alors que par exemple, une de mes amies a allaité ses deux enfants et eux sont tout le temps malades. Comme quoi, il n’y a pas que Jacinthe qui est l’exception. Je ne dis pas que le LA est meilleur que le LM mais visiblement pas pire… De toute façon il est reconnu que les anticorps de la mère agissent jusqu’aux 3 mois du bébé mais après il a les siens donc après c’est plutôt du bonus. De plus, j’ai lu un article qui disait qu’en fait beaucoup d’anticorps de la mère ne pouvaient pas passer la barrière de l’estomac du bébé donc il ne peut pas en profiter autant que ce qu’on veut bien le dire. Quant au côté pratique… ben moi je trouve ça pas pratique du tout !!! Je trouve bien plus simple d’avoir un bib d’eau avec un petit récipient de lait que je mélange où je suis à l’heure du bib avec des horaires bien précis, des quantités assez précises et visibles, pouvoir le faire donner par quelqu’un d’autre etc… plutôt que d’être obligée de sortir mon néné, mettre bébé sous un foulard qui lui casse les pieds si on est dans un lieu public… et encore j’ai de la chance j’ai toujours allaité en été, mais qu’est-ce que ça va être cet hiver ??? Bref, tout ça pour dire qu’au final à par l’aspect financier, je ne trouve aucun autre argument irréfutable. Alors pourquoi j’allaite ? Parce que tenir ce petit bout de moi tétant dans mes bras avec ces petits yeux qui me scrutent l’air de dire « Dis tu m’aimes Maman ? » Eh ben ça… aucun argument ne le vaut !!! 🙂

  7. Je trouve ton article très juste. J’ai répondu une fois à une copine qui me disait qu’il fallait allaiter parce que c’était naturelle qu’une de mes copine était morte de la muco. Purement naturelle donc. Sauf que franchement si on avait pu trouver un poumon pour la sauver bah…. Oui la nature n’est pas toujours idylique….

    Après j’aime bien quand on dit « je ne juge pas mais… ». Oui en effet c’est mieux pour un préma… Mais pour une maman choqué après une telle épreuve, qui vit peut être un attachement difficile avec son bébé, c’est peut être ultra violent pour elle et son enfant ce sein qu’on force… J’en sais quelque chose…. Donner le sein ce n’est pas qu’un question de donner le sein. C’est un ensemble de liens, d’histoire perso, de sentiment et même de rapport au corps…. Alors oui, j’avoue, je suis toujours choqué de voir d’autres femmes venir dire « ce serait quand même mieux si elle donnait le sein…. », parce qu’on ne sais pas ce qui l’a amené à faire ce choix…

  8. bel article 🙂

    je suis un peu « vexé » car je dit souvent que donner le sein est naturel (du coup avec ton explication qui suit je me sens nul lol) ; après quand je dit que c’est naturel se n’est pas pour coller au mouvement probio ect du moment, c’est dans le sens où c’est pour moi si naturel de donner le sein à mon bébé de la prendre contre moi ect…. comme c’est très naturel de dire à mon fils de 4 ans que je suis fière de lui quand il apprend un nouveau truc. (jespere que tout le monde a compris ^^).

    « donner le biberon cest un truc de notre époque » , justement j’en parlais avec ma mamie récemment, et elle me disait que elle n’avait jamais allaité ses enfants (et elle en a eu 5), elle ma racontée pourquoi c’était beaucoup plus facile pour elle de leur donner un biberon. Sur le coup je me suis dit pareil que beaucoup d’autre, c’est à dire « ben attend il faisait comment les mamans avant toi ?  » … avec un peu de réflexion et en sachant la dure vie de ma mamie je peut comprendre tout à fait qu’elle est choisi cette option et peut être que plein de mères d’aujourdhui préfère cette option.
    Maintenant allaiter ou donner le bib l’important c’est quand même de l’aimer et de le nourir se petit bébé. Biensur que le LM est meilleur et toujours à bonne température prèt à être « servi » sa reste ma conviction mais » le LA ne tu pas » donc sa reste une solution efficace.

    Moi j’aime ta dernière phrase, parce que même si parfois on fait des choses qui nous « dérange » un peu pour le bien être de l’enfant, au fond sa nous dérange pas tant que ca sinon on le ferai pas, c’est dans notre manière d’éduquer, dans notre facon de voir la vie, c’est si on faisait pas cette chose qui nous « dérange » qu’on ne se sentirait pas en accord avec soie même (encore une fois j’espere qu’on va pijer se que j’essai de dire ^^).

    j’ai hâte de lire ton prochain article.

    • il ne faut pas etre vexée! 🙂 j’ai pas dit que c’etait pas naturel, je dis qu’au final je ne pense pas que ca soit vraiment un argument imparable, vu qu’il existe aussi des choses naturelles qu’on ne voudrai plus de nos jour 🙂

  9. je comprend bien 😉 et c’est pas tout a fait faux, je souligné le fait que « naturel » peut vouloir dire plusieurs choses dans la bouche d’une maman, dans le sens ou naturel peut vouloir dire « c’est comme une évidence » ^^

  10. Je suis en plein dans le sujet! Je viens d’avoir un 2ème petit bibou que j’allaite. Il a 4 semaines aujourd’hui et l’allaitement je n’en peux plus… Je pense à démarrer le sevrage, pour le bien de toute la famille… mais pas facile de trouver des conseils… sans se sentir jugée… peut-être est-ce mon problème d’avoir un peu de mal à assumer ce choix, que je vis, pour le moment, comme un échec… Mais je pense que tout ce qu’on m’a dit et ce que j’ai lu depuis des mois m’aident bcp à culpabiliser de ne pas être une de ces si merveilleuses mamans qui allaitent des mois et des mois… Mais là j’en peux plus… depuis un mois je souffre! pas de crevasses « juste » des mamelons hyper sensibles, et donc des tétés très douloureuses… et un rythme de plus en plus dur à tenir… je me rend compte que tout est si aléatoire. Quand je fini une tété, je ne sais jamais dans combien de tps sera la prochaine. Et du coup j’en viens à me demander « dans combien de tps vais-je à nouveau souffrir »!!! Alors oui à la mat on a essayé de me proposer des choses : positions, crèmes, bouts de sein… et rebelotte à la maison, intervention de la sage-femme « non non craque pas ce serait dommage, on va trouver des solutions »… et granules d’homéopathie, et re-crème et re-position qui changent, et des compresses hydrogèle, et tirons le lait, et « mets ton bébé au sein dès qu’il se réveille » « oui mais dur de s’organiser avec une grande qui rentre en CP »… « alors laisse pleurer bébé »… et je te donne un conseil, et le lendemain je te dis le contraire… alors pour le coup, l’argument financier pour moi c’est raté car depuis un mois bonjour la note!!!! Et l’argument de l’organisation aussi pas vu chez moi!!! Mais voilà, aujourd’hui je me dis que je vais surement donner ce soir à mon petit lapin son premier bib de lait en poudre… j’aurai dû en parler à la sage femme pour avoir des conseils… mais je sais ce que je vais entendre… alors je vais me débrouiller seule avec ma boite de lait!!! En tout cas je confirme, elles font ch*** avec leurs arguments culpabilisateurs… Et j’ai essayé de trouver des conseils sur le net… mais c pareil, partout je lis « vive l’allaitement » « vive l’allaitement » « vive l’allaitement »… Alors merci… là du coup avec cet article je me sens un chouilla comprise…

    • moi aussi j’en ai pas mal chié au début, tétées trés longues, plus de 45 minutes, et trés souvent….ca a duré un bon mois, et puis finalement, c’est « passé ».
      Maintenant, c’est vrai que c’est que du bonheur, et a part le premier mois, je n’ai plus eu de douleurs.
      Je te dirai bien de t’accrocher aussi parce que je vois maintenant que c’est vraiment chouette.
      Mais si pour toi le fait d’avoir des horaires au « feeling » ca ne te convient pas, c’est sur que l’allaitement risque plutot de te stresser. moi je sais que j’ai preferé, parce que j’aime pas trop les horaires, et j’ai décidé de suivre la déesse et son rythme de vie, mais c’est pas pour ca que ca convient a tout le monde.

      Je te conseille de lire ca: https://olympusmom.wordpress.com/2012/04/25/ca-sappelle-un-pic-de-croissance/
      si jamais tu veux continuer.

      En tout cas courant, et si tu as une question ,n’hésite pas a me mailer 🙂

      des bisous

  11. Effectivement j’avais entendu parlé du pic de croissance, sans trop savoir ce qui pouvait alors m’attendre! Maintenant je sais! 6 semaines… ça fait dans 2 semaines… peut-être que je n’aurai pas encore donné un « bib en poudre » à mon bibou. Car hier, finalement je n’ai rien donné (à part mon sein!) et pareil aujourd’hui… La journée n’est pas finie mais j’ai l’impression que le seins sont « regonflés » et que bibou est satisfait. J’ai même due me lever avant qu’il appelle ce matin car mes seins étaient proches de l’explosion. J’en ai donc vidé un au tire lait. Enfin vidé… disons que j’ai extrait 200 ml d’or liquide (dans un seul sein!) puis je me suis recouchée. Je lui ai laissé l’autre rempli à ras-bort pour le petit dèj! Il était heureux!!! En tout cas merci pour ces infos franches… finalement c’est ça qui rassure et motive : c’est de savoir la vérité! et non pas que tout est merveilleux dans le meilleur des mondes… Bibou ne s’appelle pas Candide!!

  12. Pingback: Les arguments pro biberons qui m’enervent « OlympusMom Magazine

  13. Pour ma part, cet article n’a aucun sens. Le développement sur les « arguments » n’a aucun intérêt.
    J’ai toujours cru qu’une fois que bébé serait là, le papa participerait autant que moi à donner des biberons.
    Donner mon sein ? Quelle idée !!
    Et puis, avant d’accoucher, l’infirmière du boulot me demande : « Pourquoi ne pas vouloir allaiter ? C’est naturel … »
    Désolée, mais cet argument m’a mis un sacré coup. Ça a été le déclic. Bah oui, pourquoi opter pour une solution plastique … Pauvre bébé, à peine arrivé dans ce monde, on lui donne déjà des trucs artificiels. Alors que je suis là pour ça. Je suis sa mère, mon rôle a été de le porter 9 mois et mon rôle est de le nourrir.
    Non pas avec de la poudre achetée chez Auchan, ni des tétines en plastoc, mais avec mon corps.
    Je l’ai conçu avec mon corps. Il n’a pas été conçu dans un four artificiel…
    J’ai accepté toutes les contraintes de la grossesse, 9 mois. Et après avoir accoucher, je veux me débarrasser de contraintes supplémentaires ?!! J’en ai plus rien à faire, il sera nourri mais je veux pas m’emmerder encore ?!
    Désolée, une fois de plus, mais ouais … Ça a a été un vrai déclic.
    L’allaitement a été idyllique, je me suis persuadée que je donnai ce qu’il y avait de meilleur à bébé (malgré les douleurs et contraintes), j’ai été la première surprise de tous les effets positifs.
    Et dire que je ne voulais pas allaiter … Quelle erreur.
    Si j’avais un conseil… Quels que soient vos arguments pro-biberon, essayer quand même. Ça vaut le coup 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s