Embarquement immédiat! (ah finalement, non)

Avec chérimari on a décidé de faire une surprise à ma BMPO ( si tu ne sais pas qui c’est, file vite rectifier ton inculture <<ici>> ) et de se pointer, comme ça POUF une semaine chez elle avec la déesse. Faut dire que niveau famille nous c’est un peu la merde, y a 400 kilométres entre nous et ma famille à moi, et genre 500 plus la mer entre nous et sa famille à lui. Au moins, y a pas de jaloux hein Mais c’est pas super top pratique pour faire des bouffes en famille. 

Le pire c’est que normalement la belle famille, c’est sensé saouler hein. Et je sais que parmi vous, y en a beaucoup qui seraient super content/es de les avoir a plus de 500 bornes (plus la mer) avouez, hein, dénoncez vous bande de méchants. Sauf que moi ma belle mère je la kiff, et elle est loin. Et ma famille aussi je la kiff (et chérimari aussi) et ils sont loin aussi. Des fois faut pas chercher hein, pourquoi faire simple quand ça peut être la merde.

Tout ça pour dire que donc, mercredi dernier, on a repris l’avion avec la déesse pour se pointer en corse.  Et youpla boum, une fois n’est pas coutume, je laisse de coté les articles chiants qui font réfléchir  retournons à un truc rigolo ou vous allez pouvoir rire de nos malheurs. (Je vous rassure hein, y a une happy end 😀 )

Bon, déjà, on part avec easyjet. Parce que air France  c’est super cool, (et on arrive direct dans la ville ou on va passer les vacances) mais c’est aussi juste over cher. Pour donner une idée du machin, un allez simple avec air france, Lyon- Corse, c’est 150euros en moyenne. Oui, en moyenne, donc y a plus cher. Là, avec easy jet, c’est 3 5euros. Ouais ouais ouais. Bon après  hein, avec Air France, t’as un petit paquet de gaaaateaux pendant le vol, avec un peu café. Certes. T’as droit aussi a une grosse valise. Easy jet c’est que dalle, tu montes dans l’avion, on t’emmène la bas, tu descends t’es content, et tu gardes tes sous pour revenir la prochaine fois.

Après, je tiens à dire quand même qu’ils se font grave pas chier sur les tarifs des bébés, parce que la déesse voyage sur nos genoux, et elle paye 25 euros ( c’est un forfait) donc quand le billet coûte genre 60, ok, mais la nous on paye 35, et elle 25, c’est quand même un peu abusé, surtout que ça leur coûte rien du tout.

Bref.

L’avion est à 19h30.

En sachant que d’habitude, on fait le bain à 19h, et qu’elle va dormir dans la foulée, je commence déjà à baliser un peu. Mais bon, on l’a déjà fait une fois en juin, ça s’était passé nickel, genre même j’étais moins rassurée qu’elle dans l’avion. Donc même pas peur, on boucle les sacs et en voiture.

Oui parce bon, tant que la déesse est encore petite, pour aller à l’aéroport, on prend un taxi, histoire de lui éviter le métro et le tram-train jusqu’à l’aéroport et de sauvegarder un peu de son capital encaissement.  Damned, j’ai oublié une précision! Petit retour en arrière:

En ce moment la déesse commence à bouder la sieste du matin. Mais genre grosse bouderie quoi. Donc bon. Et évidement, hein, loi de murphy tout ça, le jour ou on va se taper une demi heure de voiture, une heure d’attente, une heure d’avion, et re une bonne heure de voiture, ben…..elle décide que décidément, la sieste c’est trop super as been, et qu’elle est une grande maintenant.

Donc pour bien nous montrer qu’elle sait trop gérer sa vie de la morkitu, elle ne sieste que péniblement une heure l’après midi.  Joie, bonheur et tout le tremblement.

A l’intérieur, je suis comme ça.

Donc, je disais, on va pour prendre le taxi. Cette fois on a prévu d’arriver juste une heure avant, parce qu’on a pas de bagages , on a juste nos petits sacs a dos, et on va pouvoir passer a coté de la file d’attente pour l’enregistrement avec un petit air supérieur. Raaaah lovely.

Le taxi est pile à l’heure, super sympa, le périple commence. On arrive donc à l’aéroport vers 18h passé, pour décoller à 19h30, dans les temps, super, cooool.

[la je me dis que vous avez intérêt a vous accrocher, parce que c’est toujours plus ou moins l’intro 😀 ]

On arrive dans le terminal, on passe a coté de la file d’attente (avec notre petit air genre ah ah ah nous on vous passe devant) et puis on arrive au premier contrôle  Pour info, le terminal 3 c’est la merde, c’est genre un gros hangar tout pourri en attendant la construction du « vrai ». Y a pas de boutiques, trois pauvres rangées de sièges  et puis surtout y a un quart d’heure de marche pour rejoindre les pistes. Mais bon. Ça nous fait même pas peur.

Par contre on arrive au panneau et on voit en gros RETARDÉ.

Youpi, super.

En dessous c’est marqué embarquement 19h35. Donc bon, ça fait départ à 20h, c’est déjà chiant, la pauvre déesse elle va jamais tenir le coup. La flippance arrive.

Bon, on va au premier contrôle, au moins pour être dans la zone duty free, comme ça on s’achète à manger, et je me pose avec la déesse.

QUE NENNI.

Une nana nous dit « non mais vous pouvez pas passer. »

Et de préciser: nous vous laisserons passer à 19h30.

Je m’insurge! On est sensés embarquer à 19h35, et elle nous laissera passer à 19h30? (alors qu’il y a un quart d’heure de marche, les contrôles  etc etc..) Donc rapide calcul, je suis formelle, on va partir à point d’heure, et c’est la grosse merde.

Je commence à être un peu saoulée parce que merde alors c’est marqué on monte dans l’avion à 19h35 et on ne pourra pas. En fait je suis comme ça à l’intérieur.

Donc il va falloir attendre une heure et demie. La déesse n’a pas dormir depuis 14h. Je commence à bien le sentir hein…

On sort de ce terminal tout pourri ou il y a rien. On va dans le 1, ou y a les vraies compagnies pour ceux qui ont des sous, et avec les boutiques et tout. Il est 18h15. Je créve la dalle. Je laisse la déesse à Chérimari, et je vais me chercher un sandwich.

Je m’ampute d’un bras pour payer.

Je reviens, et je commence à manger en me demandant comment on va faire pour que la déesse soit pas trop traumatisée par le voyage.

On commence a poser les affaires, à s’installer, après tout y en a pour une bonne heure, donc prenons nos aises.

Et une fois qu’on est bien installés retournement de situation: (quel suspense! )

« ATTENTION TOUT LES PASSAGERS A DESTINATION DE BASTIA EMBARQUEMENT IMMÉDIAT JE RÉPÈTE EMBARQUEMENT IMMÉDIAT »

Oh bordel. Il est 18h25, maintenant faut tout remballer, et repartir au terminal 3, et entre temps, en plus, il flotte. La déesse commençait à se poser, et zou, retour dans le porte bébé, on remet les sacs au dos, hop hop hop, vite vite, branle bas de combat, GO GO GO!

On retourne donc au couloir ou y avait gandalf tout à l’heure, et  tout un troupeau de gens agglutinés  Entre temps, on à checkés les grands panneaux lumineux ou il est bien écrit « embarquement immédiat ». Et là, gandalf est resté bloqué à l’épisode 1, il se croit toujours dans la Moria, parce que soit disant que non, ils ont pas entendus d’annonce, et qu’ils comprennent pas trop ce qu’on veut. On à beau expliquer que c’est marqué partout, qu’on l’a entendu partout, non non, on s’est « peut être trompés ». Là, je t’assure que ceux qui avaient commandé à bouffer ( et qui se sont coupés les deux bras pour payer) et qui ont tout laissé sur la table pour courir embarquer ont l’air super jouasse.

Bref, on râle, on tempête comme des fous pour qu’ils se bougent au moins les fesses jusqu’au panneaux et qu’ils vérifient  Non, ils ont rien eu comme consignes. Ça commence à monter un peu. Et puis gloire, à force de râler  ils finissent par demander des infos et on leur répond que bien évidement, si ils demandent d’embarquer, c’est peut être mieux de laisser passer les gens.

Hop, les portes s »ouvrent enfin, et c’est la ruée.

Les contrôles, le portique de sécurité, les pompes à enlever, les boucles d’oreilles et tout le tralala ( je sais cette expression est toute pourrie) vite vite, il est 18h45, y a tout le monde à contrôler d’un coup, c’est la merde.

Les contrôles passés, nous voila partis pour notre quart d’heure de marche.  La déesse est adorable, elle a du entrer et sortir du porte bébé un millier de fois depuis tout à l’heure et nous fait encore des sourires. Elle est fantastique.

On arrive au dernier contrôle, on est près des pistes. GLOIRE! Il est 19h10 et on commence à monter dans l’avion. Finalement on va peut être partir à l’heure. Aujourd’hui, je peux l’avouer, l’optimisme, c’est de la merde.

19h20, on est tous dans l’avion. Enfin, on à l’impression. Parce qu’en fait, c’est là que commence l’enfer.

Si vous avez jamais pris l’avion avec un bébé, vous saurez que c’est top pratique. En fait, je met ma ceinture. Dans cette ceinture je passe une autre ceinture mini, je met la déesse sur mes genoux, dans le même sens que moi (elle ne me vois pas donc) super pratique pour les câlins et pour la rassurer, et je lui ferme la ceinture sur son petit ventre. Normalement on reste comme ça pour le décollage, soit genre 10 minutes à tout casser.

Mais là….

19h30.

On ne décolle pas. Bon, y a un peu le stress de la préparation en dernière minute, donc on est pas à une minute prés.

19h40.

La déesse commence à en avoir un peu marre d’étre assise comme ça. C’est parti pour l’agitage de machins divers devant ses yeux.

19h45.

On nous informe qu’on doit attendre que les derniers passagers arrivent, parce qu’il y en a qui ont pas entendu l’annonce, et qui vont surement se présenter à 19h30 chez gandalf.

20h.

On nous dit que c’est bon, on ferme les portes. La déesse commence à en plus pouvoir. Elle veut des bisous, des calins, et ne trouve plus interessant du tout le siége moche de devant elle. Je la rassure et je lui dis qu’on part bientôt.

20h02

On nous annonce que finalement, non, il reste 5 passagers. On rouvre les portes.

Je suis comme ça à l’intérieur.

20h15.

On referme les portes. On commence à avancer. OUF.

Cette fois la déesse en peut plus. Elle commence à hurler. Elle en veut au monde entier. Je pense comme elle. Je lui dit qu’il faut qu’elle tienne encore 15 minutes qu’on puisse enlever la ceinture et lui faire des câlins. Quand je dis ça, je me dis que ça n’ira jamais.

La déesse hurle.

Bizarrement, l’avion est plein sauf la place a coté de moi. GNIARK.

20h20

On se positionne devant la piste, on va décoller.

Là, je me dis fuck les normes, fuck les positions de sécurité, fuck easy jet, je fait pivoter la déesse dans sa ceinture de sécurité, je soulève on tee shirt, et je la colle au sein. J’attend qu’on me fasse une réflexion qu’il faut la remettre en position spéciale pour le décollage, prête a bondir à la gorge du courageux qui s’adressera à moi.

La déesse se calme immédiatement.

A l’intérieur, je me sens comme ça.

On décolle, ça tremble et tout, la déesse est toujours agrippée a mon sein. Elle fini même par s’endormir.

Comme évidement c’est la chiotte, on traverse des orages, des nuages, et tout un tas de trucs qui nous secouent dans tout les sens. Mais je m’en fous je suis wonderwoman, et la déesse va dormir pendant une heure accrochée à mon sein droit.

Finalement, on arrive a 21h25 au lieu de 20h30.

La déesse se réveille juste avant l’atterrissage, en sursaut. On lui parle, elle regarde partout, se dit que le sein c’est quand même plus mieux, et se remet a tétouiller.

Les hôtesses de l’air passent vérifier que tout le monde à sa ceinture. La déesse est toujours dans mes bras en train de téter, et je montre la ceinture (qui dans cette position ne sert strictement à rien). On me fait des sourires en me disant qu’il n’y à pas de problème. A ce moment, à l’intérieur, je suis comme ça.

On atterrit, et puis retour de la déesse dans le porte bébé. On rallie la voiture du papi qui nous attend. La déesse fait des sourires. Elle est juste extraordinaire.

On la calle dans le siége auto.

Entre temps, on informe ma BMPO que dans une heure, on est devant sa porte. A l’intérieur, je pense qu’elle est comme ça:

Je monte derrière avec la déesse. Elle ne se rendort pas. Je gagne une médaille d’ « Allaitement de bébé sanglé dans son siége auto ». Mon dos gagne une médaille de « je suis en guimauve et tu va voir demain comment tu va en chier ».

22h45.

On arrive chez ma BMPO.

La déesse à dormi une seule heure dans l’avion depuis 14h, et rien dans la voiture. Quand on arrive, elle fait de grands sourires à sa mamie.

Hop, pyjama, et hop au lit.

Elle s’endort direct.

Conclusion: La déesse c’est juste la meilleure du mondentier.

Advertisements

6 réflexions sur “Embarquement immédiat! (ah finalement, non)

  1. je vois ce qui m’attend en descembre… on a un avion à prendre pour le mexique decolage 23h :S j’espere que ca ira ! Une des raisons pour laquelle j’allaite encore mon ptit bout de 11 mois 🙂
    jolie histoire (j’aime bcp les cleins d’oeil en image des emotions internes !)

  2. sa me rappel un peu mon voyage pour un patelin à coté de paris, avec mon bout de 3ans et ma puce de 3 mois. j’ai jamais autant detesté le train, le metro, encore le train ect ect grrrrrrrrrrr
    vive le sein pour la petite puce et le super papa qui se trouvait seul avec son fils à coté du même âge que le mien qui LUI avait prévu les crayons de couleur. j’était trop contente de les voir tout les deux entrain de dessiner en plein milieu du couloir et si un seul passagés se serait plein je l’égorgais sur place !!!!!

    finalement comment se sont passés vos vacances ?

  3. C’est dans ces situations-là qu’avoir la magie du sein, c’est génial !! Et chez nous, le porte-bébé étant le moyen d’aide à l’endormissement (en concurrence avec le sein), ce genre de situation ne nous ferait même pas peur !!
    Et sinon, elle était heureuse de la surprise, la BMPO ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s