L’ordinateur diabolique

Si vous me suivez depuis un petit peu de temps, vous savez que Chérimari et moi nous sommes ce que nous pouvons couramment appeler des geek. Attention, j’ai dis Geek, pas no-life. C’est à dire que nous sommes souvent sur l’ordi, nous aimons passer nos soirées à farmer en amoureux, à donjonner, bref, à vivre de belles aventures dans le monde de .World of Warcraft où nous nous sommes, excusez du peu, rencontrés.

La différence avec le « no-life » (dont il n’est pas ici question de critiquer, chacun fait bien ce qu’il veut de sa vie ^^) c’est que nous ne faisons pas que ça. On apprécie de partir en vacances sans les ordis. Par exemple, la première semaine de la nouvelle extension de wow, nous étions chez ma bmpo, tranquille et nous n’avons pas joué. Même pas un peu. Et on était pas tristes.

Ca ne nous dérange pas de faire autre chose, on apprécie, sinon les fruits au sirop, de faire des sorties irl. On adore aller au musée, ou juste se balader en ville et découvrir des coins qu’on ne connait pas. Evidemment pour l’instant, la déesse est un peu petite, on y va quand même un peu, mais c’est sûr que dans genre six mois elle s’éclatera déjà plus à venir avec nous voir les animaux au zoo, ou le musée des marionnettes par exemple (et j’ai HATE).

On adore aussi aller au théâtre, un peu au cinéma, bien que pareil maintenant c’est un peu plus limité ^^ mais ça va revenir!

D’ailleurs bientôt on sera là pour de vrai! ❤

Bref, toute cette longue introduction pour que vous compreniez la place qu’occupe l’ordi dans nos vies. On pourrait pas s’en passer, sauf qu’on peut s’en passer. Si si si.

Alors certaines personnes hallucinent quand on leur dit qu’on joue genre trois heure les soirs. Tous les soirs (surtout depuis que restos en amoureux,  cinéma ou autres sorties sont plutôt impossibles). Qu’on passe beaucoup de temps sur l’ordi à jouer. Ca fait « trop ». Ces personnes là passent elles même le même nombre d’heures à regarder la télé, mais la télé est un loisir plus socialement admissible. Ne me demandez pas pourquoi.

Bref. Aujourd’hui je voulais vous parler ordi et bébé.

Je lis sur des forums des choses genre « pas d’écrans pour mon enfant avant au moins six ans ». Ou des mamans qui se plaignent qu’à l’école, on laisse les enfants aller sur des ordinateurs (et des programmes adaptés bien évidemment).

L’argument avancé dans ces cas là est le « il ne fera plus rien d’autre » ou « il ne saura plus jouer autrement »,  c’est « dommage car il ne développera pas son imagination ». Alors je ne comprends pas.

Mais alors pas du tout.

Déjà pour moi le fait de parler d’écrans, pour désigner à la fois l’ordi et la télé est une grosse erreur. Ces deux objets n’ont rien à voir pour moi. La télé, on est passif. On regarde ce qui passe. On n’intervient pas, sauf à zapper. A l’ordinateur, si on ne fait rien, ça devient vite chiant quand même. On est acteur de ce qui se passe. Que ce soit par un jeu, ou une recherche d’information, ou comme je le fais, l’écriture d’un article, on est acteur du temps que l’on passe.

Ensuite, sur la télé, il y a les publicités. La raison numéro un qui fait que je n’ai pas envie que la déesse la regarde. Un jour je vous en reparlerai plus longuement.

Alors autant je comprends des réticences par rapport à la télé, mais par rapport à l’ordi pas du tout.

Je lis que certains parents limitent le temps passé sur l’ordi de leurs (petits) enfants. Une dame dit « pas plus de 15 minutes par semaine ».

Purée. A ce compte là, autant rien faire du tout… quel est l’interêt ? Limiter la casse ?

J’ai l’impression que l’ordinateur est vu comme le grand méchant loup. Un truc horrible dont il faut le plus possible reculer la rencontre avec le bébé-enfant, parce qu’il pourrait le corrompre, le transformer, ou je ne sais pas quoi.

Ici, la déesse regarde avec moi de temps en temps des Baby Einstein sur mes genoux.

Sur mes genoux est important, parce que ça veut dire que je ne la laisse pas seule face à ce qu’elle voit. On commente, on en parle (enfin, j’avoue, surtout moi ^^ ) on regarde ensemble et on est surpris ensemble, amusées ensemble … Je ne la laisse pas seule pendant que je suis partie faire autre chose.

Alors des fois, on regarde un épisode. Parfois rien du tout. Parfois deux. Ca dépend. Je n’ai pas minuté.

Alors pour les Baby Einstein, on peut dire que ça se rapproche un peu de regarder un dessin animé sur la télé. Alors parlons d’utilisation de l’ordinateur.

Beurk.

Alors quand la déesse aura un ordi, elle aura un ordi. Pas un machin moche pour gamin. Non, un vrai ordinateur à elle, sur lequel elle pourra jouer à des jeux de petits bien évidemment. Avec une grosse souris bien évidemment. Des trucs adaptés. Mais pas d’ordi mochenplastik qui coûte la peau des bonbons, n’apprend pas grand chose, et dont l’enfant se lasse super vite.

La déesse à bientot 11 mois, et comme elle me voit pas mal à l’ordi elle essaye de taper sur le clavier. Je la laisse faire parfois, et puis elle essaye de bouger la souris. Je trouve ça chouette. Je ne m’en alarme pas du tout! J’ai même cherché (sans succès) un programme pour petits avec une « grosse » souris a l’écran, (enfin, un pointeur plus visible quoi).

Alors celui là il est bien visible mais je sais pas si il va beaucoup m’aider en fait.

Moi justement, j’ai envie de familiariser le plus tôt possible la déesse à l’ordinateur. Que ça soit quelque chose de tout à fait naturel pour elle. Ce qui ne veut pas dire que je la laisse seule devant, ou encore que je ne lui proposerai rien d’autre à côté.

C’est ce qui me gène avec la vision de l’ordinateur chez les parents: on a l’impression que c’est une malédiction. Genre si l’enfant se met à l’ordinateur, BOUM c’est fini, il ne fera plus rien d’autre de sa vie, il n’aura pas de vie sociale, il n’aura plus envie de faire des coloriages ou des Lego, il va se renfermer sur lui même et sa vie sera foutue.

Cette façon de voir les choses me saoule ^^

Ordinateur=nolife?

D’où vient cette idée que dans la vie, soit on fait plein de choses super intéressantes soit on fait que de l’ordinateur? Pourquoi ne peut on pas voir l’ordinateur pour les petits et les plus grands juste comme une activité comme une autre?

Faisons un parallèle:

« non mais moi je préfère limiter les Lego, parce que mon enfant après passe des heures et des heures avec ses briquettes, j’ai peur qu’il ne fasse rien de sa vie, il a passé le week-end entier à jouer aux Lego, je ne sais plus quoi faire aidez moi ».

Non, les Lego, tout va bien, le gamin peut y passer des heures et de heures, il n’y a aucun problème. Non le mal c’est uniquement l’ordinateur.

Moi j’ai envie de dire que le mal c’est de ne pas proposer autre chose à son enfant.

Qu’il soit fana de Lego ou fana de jeux sur l’ordinateur, si on lui propose une sortie pour aller au zoo, pour aller s’éclater dans un parc adapté à son âge, ou n’importe quelle autre activité qui pourrait lui plaire, je suis sûre qu’il sera content d’y aller. C’est comme moi et chérimari. On adore l’ordi. C’est notre truc à nous. Mais si on voit quelque chose d’autre qui est susceptible de nous intéresser, ben … on y va tout simplement!

L’interdit et l’envie

Je pense qu’interdire l’ordinateur est une erreur. Comme je l’ai lu: « il a découvert ça à l’école, maintenant ça va être uniquement des conflits car il en veut un pour Noël, et même si il en a un ça sera ensuite des conflits pour le temps passé dessus. »

Quand on découvre quelque chose, quelque soit son âge, si cette chose nous intéresse, il y a une période ou, fatalement, on ne fait que (ou presque que) ça. Quand j’ai commencé à calligraphier des kanjis japonais avec mon pinceau acheté une fortune, j’ai fait que ça pendant genre deux semaines. Tous les soirs je remplissais ma chambre d’ado de papiers mis à sécher avec des kanjis à l’encre de chine. Et puis progressivement, je ne me suis pas lassée, mais je suis passée à autre chose. J’en ai refait de temps en temps, mais le frisson de la découverte était passé.

Quand j’ai découvert World of Warcraft, j’ai fait que ça pendant deux mois. J’avoue humblement. C’était si génial, que j’y ai mangé devant, et que j’y passais un temps fou. Ça a duré deux mois. Et puis ça s’est tassé. J’y joue toujours bien évidemment. Mais pas de façon addictive. D’ailleurs, pendant un an avec chérimari, on en a eu marre, on a pas joué du tout.

Ce que je veux dire par là c’est que la nouveauté est forcément addictive. Forcément, l’enfant qui découvre pour la première fois l’ordinateur en voudra un, il voudra y passer tout son temps. C’est logique. Mais ça lui passera … c’est normal ! Et c’est valable pour tout, bien qu’on le note uniquement pour les ordis (et les jeux vidéos, l’autre mal absolu). Le jour où j’ai eu mon set pour faire des mandalas avec la roue qui tourne, j’ai fait des centaines de mandalas pendant toutes mes vacances. Et personne ne s’est inquiété de savoir ce que j’allais devenir avec cette nouvelle « passion »… D’ailleurs quand je n’avais pas d’ordinateur chez moi quand j’étais petite, j’étais hypnotisée par les ordis des copines, qui elles même s’en foutaient un peu vu que c’était quelque chose d’habituel pour elles.

Du coup, pour la déesse, je veux que ce soit quelque chose de normal. De naturel. Un « jouet » au début, comme un autre. Une activité comme une autre. Et puis pour le coup du « on a plus d’imagination » faut arrêter un peu. Un livre interactif par exemple, à part que ça bouge (logique en même temps) c’est un peu pareil qu’un livre non ? Et puis surtout : être tôt « à l’ordi » n’empêche pas de faire d’autres choses …

Par exemple, la déesse à tenté hier un petit conte interactif sur l’iPhone de chérimari, où il faut frotter l’écran pour enlever la buée. Ça l’a amusée un moment, puis elle est repartie d’elle même vers ses cubes et ses hochets …

Le petit jeu en question^^

Un autre monde

Faut quand même voir que le monde dans lequel on vit n’est plus le même … l’ordinateur pour moi dire « j’attends que mon enfant ait 8 ans » par exemple, ça me semble complètement à côté des réalités.

Je disais pareil avant d’avoir la déesse. Je disais « moi j’ai pas eu de portable avant d’avoir 15 ans, alors ça sera pareil pour elle. »

Oui mais non. Le monde de quand j’avais 15 ans, c’est plus le même que maintenant. Les choses évoluent. Je vais dire une banalité, mais il faut vivre avec son temps. L’ordinateur et le téléphone font partie de la nouvelle organisation de notre vie actuelle. La question n’est pas de savoir si c’était mieux avant, ou mieux maintenant. C’est un fait. L’information, les relations sociales, tout a changé et l’ordinateur a une place maintenant dans la vie quotidienne. Non, les exposés où on allait à la bibliothèque parce qu’on avait pas les bouquins adéquats à la maison, c’est plus d’actualité. On peut en être nostalgique, à la rigueur. Mais il ne faut pas, à mon sens, par nostalgie justement, appliquer un modèle à notre enfant qui n’est plus en adéquation avec la société dans laquelle LUI (et non pas nous) va grandir 🙂

Que ce soit pour jouer, pour parler avec ses mamies qui habitent loin, pour faire une recherche pour l’école, ou tout simplement pour aller taper des monstres avec papa et maman, la déesse aura son ordi, et les mêmes règles que pour tout les autres loisirs s’appliqueront : avant de démarrer l’activité, je préviens qu’elle s’arrêtera à telle heure, pour aller manger, sortir ou autre chose. Ce n’est pas plus dur d’arrêter l’ordinateur que d’arrêter une super construction qu’on a presque finie » mais si regarde il manque qu’une seule pièce » en Lego, ou un super dessin qui est presque colorié.

L’ordinateur n’est pas un ennemi dans notre famille.

Advertisements

23 réflexions sur “L’ordinateur diabolique

  1. Comme pour beaucoup de choses en matière d’éducation, tout est question de mesure…

    Je pense comme toi que l’ordinateur, dans un temps limité et de manière encadrée, est non seulement « pas néfaste » mais indispensable! Comme tu le dis nous vivons dans une société « numérique »… Et un môme qui arriverait au collège sans avoir touché un pc de sa vie, il serait complètement largué!

    Après je pense aussi que « chaque chose en son temps ». Avant 3/4 ans, je vois pas trop l’utilité…

    C’est comme la télé : ici bébé a 6 mois, et c’est juste dingue comme il est hypnotisé par la télé (ce qui n’est pas du tout le cas pour l’ordi : il regarde parce qu’il nous voit nous en servir, mais il « bloque » pas dessus). Et là, c’est niet. Parce qu’à 6 mois, à part lui bousiller les yeux et les neurones, ça sert à rien. Mais en grandissant, il y aura droit… On a juste envie d’attendre le plus possible pour ça.

    Pour autant, je pense aussi que le fait que la société a évolué et tout ça ne doit pas être une justification à tout; Ton exemple du portable par exemple… Ben moi j’en ai eu un à 16 ans, et c’est évident que mes enfants en auront plus tôt que ça. Mais quand je vois qu’il y a des portables dans les cours d’école primaire, ça me choque. Parce que je ne vois pas ce que ça apporte à l’enfant, mis à part « faire comme tout le monde » (ce qui pour moi n’est pas in objectif de vie lol)…

    • ah oui non mais je suis d’accord…a l’école primaire, je ne pense pas que ca sera utile….mais je pense qu’au collége, pour rester en contact avec les copains et tout;;…. voila quoi ^^
      Aprés pour l’ordi avant trois ans, je ne pense pas que ca ai un « interet » en tout cas pas plus que n’importe quel jeu, c’est juste un jeu comme un autre:)

      • C’est marrant le portable moi je le vois plus comme un moyen de communication avec les parents… En cas de problème, pour aller chercher le gamin qui était avec ses potes etc. Donc je pense que mon fils en aura un plutôt quand il commencera à sortir et que ce sera un moyen de me rassurer moi ^^. Pour rester en contact avec les copains, y aura skype, j’imagine que dans 15 ans ce sera un truc de fou sur-évolué, et les textos à coté ce sera un truc de vieux! (Pis bon, mode rétrograde on : ya le fixe s’ils veulent se téléphoner! lol)

        Pour « l’intérêt » des jeux avant 3 ans, c’est généralement d’accompagner le développement psycho-moteur de l’enfant… C’est dans ce sens-là que j’entendais le fait que l’ordi « apporte rien ». Parce que justement bien souvent un jeu n’est pas qu’un jeu, même si l’enfant voit juste le fait qu’il s’amuse ou pas avec…

  2. C’est tellement proche de ma façon de voir les choses!
    Bon, d’accord, on est aussi un couple de geeks… C’est peut-être pour ça… Mais je pense pas seulement.

    En tout cas, bravo pour ce pavé que j’ai trouvé intéressant jusqu’au bout ^^

  3. Moi jdis il faut vivre avec son temps, ma fille a 16 mois elle est sur mes genoux quand je suis sur lordi elle joue avec la souris et seclate, c’est pas pour autant qualle ne samuse pas avec ses jouer, dc ske tu dis jmy retrouve, menfin les autres mamans elle ont peut dautre passe temps que les notres.. mais nos gosses sont pareils! 😀 en tout cas un pavé a lire mais jadOOre 😀

  4. Salut,
    Article sympa, surtout le ton, cool, comme d’hab.
    Ceci dit, jsuis pas antierement d’accord avec toi sur le fait que l’ordi est comme un autre jeux, et qu’il ne rend pas addictif. J’en parle d’ailleurs dans mon article sur les vendredis intellos de la semaine derniere : http://lesvendredisintellos.com/2012/11/23/nouvelles-generations-imaginaire-ou-tactile/.
    Je crois qu’il faut de la mesure pour ce qui est des écrans (ordi ou télé d’ailleurs, qui ont leurs + et – chacun de leur coté) car meme avec une sourie, l’enfant reste passif devant. Je crois que surtout pour les petits, la dose doit etre modérée face au développement sensoriel et au jeu avec des activités motrices clssiques. 🙂
    +

      • coucou,
        je crois que ce que j’entend pas « passif » quand il s’agit d’un enfant devant un écran c’est effectivement l’absence de mouvement dans l’espace et d’utilisation de plusieurs sens. C’est aussi je crois ce à quoi fait référence les scientifiques dans l’article que je commente : les enfants devant un ecran ne vont pas utiliser la meme partie de le cerveau que si ils jouent avec des cubes. Apres, je conçois que faire vivre un avatar et « communiquer » via un ordinateur (mais alors c’est déjà quand l’enfant est plus grand) fait quand meme appel à l’imaginaire, et puis que lire un livre ou sur un ipad est assez similaire, meme si le toucher dans un livre tactil par exemple, n’est pas le meme.
        encore une fois, tout est une question de modération je crois.
        +

        • perso, a partir du moment ou cela demande une décision et une action, qu’elle soit physique ou mentale ce n’est pas passif ^^ pour moi regarder un programme qui se déroulera de la meme maniere quelque soit ta réaction est passif. Intéragir, avec des cubes ou une souris n’est pas passif ^^
          Ou sinon, aller a l’école est passif ^^

        • perso, a partir du moment ou cela demande une décision et une action, qu’elle soit physique ou mentale ce n’est pas passif ^^ pour moi regarder un programme qui se déroulera de la meme maniere quelque soit ta réaction est passif. Intéragir, avec des cubes ou une souris n’est pas passif ^^
          Ou sinon, aller a l’école est passif ^^

          • il y a peut etre différent degres de passivité ? Mais oui, je suis d’accord, qu’à partir du moment où une réflexion propre à l’enfant entre en jeux, celui ci n’est plus seulement passif. Ceci dit, bouger une sourie ou faire vivre un avatar n’est pas selon moi au meme niveau que jouer avec des cubes où une représentation dans l’espace et la coordination de plusieurs parties du corps entre en jeux, ni comme s’inventer des histoires avec des peluches, par exemple.

            • Tu sais, dans wow, je joue uniquement avec ma souris, mais j’invente les histoires de mes personnages, je joue leur role, j’interagis avec d’autres…. j’ai meme écris sous forme de nouvelles l’histoire et la vie de quelque uns de mes persos ^^

              • ca s’apparente alors un peu aux jeux de role ?
                Dans tous les cas, je faisais surtout référence à ce qui touche la petite enfance dans mes commentaires… Pour ce qui est de l’addiction à l’ordi d’un enfant qui pourrait jouer à un tel jeu (donc + grand) je partage ton point de vu : si l’engouement de la découverte n’est que passagé (obsession du jeu pendant qq jours/mois) et que la mesure reprend le dessus ensuite, j’imagine que ce n’est alors qu’une étape dans la construction du caractère de l’individu.

  5. Moi aussi je ne suis absolument pas effrayée de l’ordi pour les enfants (je suis à moitié geek je crois), bien moins que la télé pour les mêmes raisons de passivité/activité que toi. L’ordi peut servir à l’apprentissage comme au divertissement , voire a l’apprentissage par le divertissement. C’est un support qui fait partie de notre époque et fait partie intégrante de la génération de nos petits plus que jamais alors pourquoi le nier? Il peut tout à fait être adapté à l’enfant avec la bienveillance des parents.
    Et pour ne pas faire de nos poussins des nolifes il suffit simplement de leur transmette de la vie, de leur donner goût à différentes activités , de les accompagner dans le jeu et l’apprentissage.

  6. ton article me fait m’interroger.beaucoup même, surtout que des amies m’ont tenu a peu près le même discours que toi il y a peu. c’est mon problème du moment, sauf que moi c’est pas du futur, mon grand a 7 ans et a 7 ans forcément on demande a jouer à la console et à l’ordi.et jusqu’à maintenant je limitais le temps (1/2 heure les jours sans ecole) pourtant je suis assez accros à mon ordi, j’ai joué énormément à la console quand j’étais ado sans limite de la part de mes parents et je pense pas être devenu quelqu’un de bizarre hypnotisé par les écrans…alors pourquoi j’ai peur pour le mien pourquoi je ne fais pas comme pendant mon enfance….justement car c’est plus la même génération, on commençait a jouer plus tard (ben oui forcément avant ça n’existait pas ou hors de prix quand on était vraiment petit), j’ai peur parfois que le fait de jouer très jeune les rende plus accros. j’ai aussi l’exemple de beaucoup d’enfants de 11/12 ans qui ont commencé tôt et ne pense plus a grand chose d’autre que les jeux console ou pc..est ce que c’est juste un impression , est ce que les medias veulent nous faire croire qu’on prépare un monde de no-life en puissance où est ce réellement en hausse ? peut être aussi parce que j’ai un fils trop « à fond » dans ce qu’il fait , qui ne sait pas s’arrêter et a justement du mal à passer a autre chose quand il aime : les jeux video mais aussi les jeux de sociétés…et que j’ai peur qu’en ne limitant pas assez ça soit pire et en même temps peur que limiter trop ait le même effet….bref personnellement je me balance sur une ligne et suis en periode de doute vis a vis de notre vision sur les enfants, les pc ou jeux video….un jour persuadé que nous sommes dans le vrai un autre où je me dis qu’on devrait être un peu plus souple….n’empêche qu’il faudrait peut être qu’on se décide….

    • y a plein de gamins qui a mon époque ne pensaient qu’a ca, et ils avaient découvert l’ordi a 18 ans …je ne pense pas que ca soit vraiment un soucis, a part évidement a partir du moment ou on ne fait plus rien d’autre….
      Ce qui m’enerve en fait c’est qu’il ne viendrai a peronne de s’interroger sur un gamin qui passe 5h de son aprés midi du samedi a jouer au légo, alors qu’a l’ordi oui….pour moi c’est un loisir comme un autre en fait 🙂

  7. Hiii encore un chouette article !! (mode groupie !)

    Je suis globalement d’accord avec toi, et ma fille a déjà hérité de notre vieux clavier (un vrai clavier), qu’elle a cassé quand elle était toute petite en donnant un coup dessus…

    Sur la distinction télé/ordi, je suis on ne peut plus d’accord, d’ailleurs, il n’y a pas de télé chez nous.

    Mais je pense que les jeux vidéos et les écrans peuvent avoir, sur certains enfants/ado/adultes, un côté addictif plus que d’autres jeux (vécu avec mes frères… l’un passait ses week-ends entiers devant l’ordi)… donc qu’il faut être peut-être un peu plus vigilant avec les activités d’écran qu’avec les activités de jeu avec des jouets (qui sont des jouets physiques, où l’enfant joue avec sa tête et avec son corps)… et comme tu le disais, de toute manière, comme pour tout, donner des limites horaires, et faire passer à une autre activité…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s