Archives de tags | sein

Trois mois aprés… [chronique d’un allaitement magnifique]

téléchargement (1)Dans trois jours, la déesse aura un an. On lui souhaitera son anniversaire avec une galette je pense, comme celle que j’ai mangée à la maternité, il n’y a pas si longtemps de ça…

Il n’y aura pas de tétée anniversaire, comme je me l’étais imaginée, et elle ne viendra pas me la réclamer en venant vers moi à quatre pattes comme elle le fait maintenant, notre allaitement s’est arrêté de manière brutale, certes, mais de son initiative à elle. ( vous pouvez lire ça <<ici>>

Trois mois après, nous avons un nouvel équilibre, une nouvelle façon de faire, et je ne regrette rien du tout.

Lire la suite

Les arguments pro biberons qui m’enervent

Et voila le match retour! Après les arguments pro allaitements qui m’énervent ( à lire <<ici>> ) on passe au bib’! Parce qu’on en entend aussi, hein, et puis des sacrées! Comme d’habitude de personnes qui n’y connaissent rien en allaitement, ou qui n’ont jamais allaité et qui viennent t’expliquer qu’en fait ils ont raisons mais que tu es trop de mauvaise fois pour l’admettre. Donc aujourd’hui, moi je contre attaque!

Le papa ne trouve pas sa place.

Ce que je trouve assez fantastique c’est que du coup, les gens qui disent ça n’en savent absolument rien, vu qu’ils n’ont pas essayé. C’est de la pure supposition. Donc bonjour l’argument déjà. Ensuite, je pose une petite question: donc tout les bébés qui sont au biberons ont un papa qui s’implique à mort? Déjà dans mon entourage, j’ai des contre exemples…

Lire la suite

[philosophons sur l’Olympe] Mon sein n’est pas plus sexuel que ma nuque [mais peut le devenir ^^ ]

Bon, aujourd’hui on va parler des seins. Sur ce blog, ça sera pas la premiere fois hein. Mais on va parler des seins, mais pas forcément d’allaitement. Non non, je vais vous présenter le cheminement que j’ai fait dans mon rapport avec eux, maintenant que j’allaite. Bon. Voila, on à parlé quand meme un peu d’allaitement. Mais en fait, on va surtout parler logique, sexuel ou pas sexuel, tabous, honte, libération, pudibonderie, respect, et surtout se dire « mais en fait pourquoi? »

Lire la suite

Ca s’appelle un PIC DE CROISSANCE

Soyons clairs, le pic de croissance, c’est la merde. Voila, déjà  c’est dit.  Alors en plus, la plupart du temps quand ça t’arrive, t’as aucune idée de ce qui est en train de te tomber dessus, vu que l’information donnée dans….. tiens, en fait j’ai rien à mettre pour finir cette phrase! Eh oui, l’information donnée dans rien du tout, parce que à moins de contacter de toi même la LLL par exemple, c’est chacun sa croix et si t’es pas contente, passe au biberon.

I’m a poor, lonesome allaitante

Alors je ne fais pas exception et bien évidement je me suis pris le premier en pleine tronche sans trop comprendre ce qui m’arrivais. Alors, un pic de croissance, c’est quoi? ( à part des emmerdements?) Tout va bien, le bébé tète tranquillement, à la demande et on se croit « bien en route » depuis la mat ». On a pris le coup, et peut être même qu’on commence a avoir moins de crevasses et autres trucs pas marrants. On pense qu’on va souffler. Lourde erreur. D’un coup, bébé est grognon. Genre j’ai sommeil, j’ai faim, j’en ai marre, je vous hais tous. Et  la, pauvre maman allaitante débutante que nous sommes, on essaye tout. On le porte. On lui fait des bisous. On lui chante des chansons. On le refile à son papa quand on en peux plus. Pis on se dit peut être qu’il a faim finalement? Pourtant il a mangé il y a une demi heure ( et bien avec ça! genre on a perdu un kilo avec la tété)…..même en donnant à la demande ça nous semble bizarre quand même.

C’est un mystère… mystérieux.

Et là, pas d’erreur, le sein est littéralement englouti sous notre regard ébahi. Un observateur extérieur pourrait croire qu’on a affamé exprès notre petit pendant des heures. Ben non. On ne comprend pas. Et une fois qu’il a aspiré tout le liquide de notre petit corps, plutôt que de nous gratifier d’un joli sourire, il râle. Bon, ok, pas à la minute, mais genre un quart d’heure après  c’est reparti. La encore, ça va, j’ai envie de dire « il nous reste un sein ». On donne donc l’autre. En commençant a se demander comment on va bien pouvoir s’en sortir une fois que celui la sera « vide ». Oui « vide » c’est pas trop le mot qui va bien, si vous avez lu tout ça <<ici>>  vous savez que les seins ne sont jamais « vides » et ne sont jamais « pleins » non plus. Mais bon, on va dire que c’est la qualification qui vient à l’esprit quand notre belle poitrine rebondie et ferme deviens flasque et molle ( c’est glamour je sais) sous les assauts répétés de notre petit monstre…Quand on vérifie en tirant manuellement sur le téton, y a plus grand chose qui sort. Conséquence immédiate: bébé râle encore plus.  C’est LA qu’arrivent les ennuis.

Maintenant vous pouvez appuyer énergiquement sur ce bouton. Ça changera rien mais ça défoule. 

Comment rater son allaitement

1) Ah ben voila, tu n’as plus assez de lait!

OUI , on a plus assez de lait, mais c’est NORMAL. Evidemment, c’est flippant. Evidemment, on se demande si ça va revenir un jour. Mais c’est NORMAL. NORMAL. NORMAL.

2) Du coup, tu devrais le compléter enfin, vu que tu n’as plus assez de lait!

Alors la règle d’un allaitement réussi: PAS DE COMPLEMENTS. Nada. Rien. Que dalle. Alors oui, on souffre pendant les pics de croissance. Surtout quand on comprend pas. Mais il faut tenir, dites vous bien que ça VAUX LE COUP. Et je vais vous expliquer pourquoi il ne FAUT PAS compléter le dieu ou la déesse.

3) C’est déjà bien tu l’as allaité jusqu’a 6semaines/3mois/etc etc tu peux arrêter maintenant si ça va pas.

Ça va paraître idiot, mais l’allaitement c’est jamais « assez bien ». On peut dire que c’est toujours mieux que rien, mais arrêter par manque d’info pour regretter après  c’est dommage. Donc même si c’est dur, on n’écoute pas, et on s’encourage.

Alors Horationette, qu’est ce qui se passe donc en fait?

Mais pourquoi une période pourrie comme ça? Tout simplement parce bébé grandit. Ça parait idiot comme réponse hein. Mais c’est tout simple. Il grandit. Il a besoin de plus de lait/d’une composition différente de lait. Et comme il est assez difficile d’envoyer un mail à nos seins pour leur dire que bébé est pas content, et voudrait changer le menu, ça se passe de manière bien plus primaire:

bébé tète —-> bébé tète ——-> bébé tète——> le corps fini par comprendre et adapter le menu.

Alors ça met du TEMPS. Vous savez le truc auquel on est plus habitué depuis internet. Et pendant le moment (de merde) qu’il va falloir au corps pour s’adapter, bébé va réclamer très souvent (oui oui toute la nuit aussi…) vous allez être fin crevée, à deux doigts de lâcher….. mais il faut tenir. Si vous complétez, les seins vont recevoir un message tronqué, voir pas du tout. L’adaptation ne se fera jamais. Alors il faut alterner les seins, gauche droite gauche droite gauche, 10 fois pendant la tété s’il le faut. Presser sur son sein en même temps que bébé tète  (s’entraîner avec un tire lait: moi j’ai découvert ça en essayant, quand on le tiens dans sa main en appuyant (appuyer, pas écraser hein) y a plus de lait qui sort. Surtout, il faut  dormir. Même si vous ne faites pas de cododo, faites des codosieste. Dormez pour que votre corps récupère. Si ça peut vous rassurer, partez sur les tisanes galatomachin. (désolé je sais plus le nom ^^) allez voir votre pharmacien préféré et cherchez les tisanes qui augmentent la lactation. Perso, j’ai pas testé, mais il parait  que c’est efficace.

En gros, accrochez vous.

Tout est dans la légende, c’est juste magnifique.

Il va y avoir ce moment magique, ou comme un ballon, vos seins vont se « re-remplir ». En tout cas, il vont regonfler.  Bébé va prendre un sein, et se caler avec le deuxième. Puis miracle, il va manger sur un seul sein. Et là c’est gagné. Faites la fête. Criez le sur tout les toits, clamez votre victoire sur facebook, lâchez vous, VOUS L’AUREZ MERITÉ.

Han han, pic de croissance, t’as voulu jouer au plus malin, mais on t’as eu, raclure.

Quelques petites stats pour finir:

50% des femmes allaitantes arrêtent leur allaitement à 6 semaines. (premier pic de croissance, comme par hasard.)

70% des femmes allaitantes arrêtent leur allaitement a 3 mois. (deuxième pic de croissance…..)

Dernièrement ma mère m’a raconté que la fille d’une amie à du arrêter son allaitement a 6 semaines parce qu’elle n’avais plus de lait. Evidemment.

Alors tenez bon, ne vous faites pas avoir, accrochez vous, et FAITES VOUS CONFIANCE.

Bonne soirée les Olympiennes 🙂

Mise à jour octobre 2012

Rendez-vous sur Hellocoton !