La diversification de par chez nous.

Alors la diversification, en plus d’être un terme chiant à dire et bien pompeux au possible, c’est un peu le truc qui, moi en tout cas, effraye un peu. Parce qu’au début, le lait, voila c’est pratique. elle a faim elle mange, hop, pas besoin de réfléchir plus loin. Mais bon, y à les six mois qui se profilent au loin, et avant « d’être dedans » ben on s’imagine plein de trucs qui finalement n’auront pas lieu, et puis surtout, on rame un peu. Ça marche pas forcément comme prévu. Alors aujourd’hui, voila comment ça s’est passé chez nous.

Déjà je vous en parle aujourd’hui parce que ça y est, la déesse à fait son premier repas sans mon lait aujourd’hui. Rien que du « vrai » manger. Petite larme, émotion, oooh elle grandit, toussa toussa. Et pour en arriver là, ben est passé par des hauts et des bas.

Veuillez attendre la fin complète des 6 mois avant de descendre du manège lait-exclusif.

Voila. Déjà, on à attendu. Pas de diversification avant la fin des six mois. Lait uniquement, et à la demande.

Tiens, en passant, je vous parle des idées préconçues à la con qu’on avait avec Chérimari: on devait partir chez ma BMPO en vacances genre juste aux six mois de la déesse et on s’était dit « ah ben super, comme ça on se fera un resto en amoureux le midi, elle sera diversifiée ».

Alors désolée pour celles et ceux qui me lisent et qui pensaient la même chose, mais c’est pas du tout comme ça que ça se passe… La diversification, tu sais quand tu commences, mais tu sais pas trop quand tu finis…En tout cas, c’est pas pouf d’un coup qu’elle s’est mise a manger de la « vraie » nourriture. Donc, non, on a toujours pas fait de resto en amoureux le midi (un le soir une fois, on est déjà super jouasse et fiers! ).

Bref.

Nous voila donc à l’orée du septième mois, et de la première purée.

Lundi, des carottes, mardi, des carottes, mercredi, des carottes, jeudi des carottes…

Alors la première purée, on est pas trop des parents indignes, on l’a faite nous même, avec une belle carotte du marché, avec amour, la larme à l’oeil et tout et tout. Et puis on l’a installé dans sa superbe chaise haute ( la babybjorn, qui autant ils font des  portes bébés horribles font je pense la meilleure chaise haute du mondentier. Je vous ferai un article la dessus) et puis c’est Chérimari qui à donné la première cuillère, filmée comme il se doit par moi, pauvre maman malade du numérique.

Alors ça a pas été bombance hein, elle a mangé une cuillère, un peu la deuxième, puis ça l’a vite saoulé.

Et puis nous, ça nous à vite saoulé de faire des purée pour une cuillère par jour, alors on est passé aux HIPP. Donc au début les repas c’était ça:

Au final, les carottes elle à fini par aimer ça. Elle en mangeait un demi pot par midi parfois.

Manger, c’est un plaisir, pas des mathématiques.

Je n’ai jamais forcé la déesse a manger. Et je n’ai jamais accordé d’importance au « il faut qu’elle mange ça, ou ça, tant de gramme de ça, etc etc. »

J’ai tout fait au feeling, en respectant juste le « pas autre chose que de l’eau » (et du lait bien sur hein) et pas de sel ni de sucre. Au delà de ça, j’ai essayé de me débrouiller, de prendre le temps, et de l’écouter elle surtout.

Des fois, elle montrait parfaitement que non, manger des carottes elle avait pas envie du tout. J’essayais une ou deux cuillères et quand visiblement c’était pas ça, ben tant pis, hop, au sein.

Alors oui, déjà j’ai toujours donné a manger du « solide » (faut le dire vite, hein, du solide ^^ ) avant le sein. On m’a dit non mais le sein c’est le plus important, il faut lui donner avant, sinon elle le prendra plus, elle à surtout besoin du sein. Oui mais bon, moi si je lui donne le sein, ben, c’est assez logique: elle a plus faim aprés.

« Logical »

Donc, j’ai suivi mon idée à moi; je proposais tout les jours un légume (faut pas croire hein j’ai varié quand même au bout d’un moment) si elle était intéressée  elle en mangeait (toujours un petit peu) si elle en voulait pas, eh ben on passait directement à la case sein. Quand elle mangeait un petit peu, ça n’empêchait absolument pas d’avoir le dessert au sein.

Donc le premier mois, en gros, c’est légumes proposés, pas de forcing, parfois même pas de légumes du tout (genre quand on était en déplacement, ou qu’elle avait dormi tard).  Surtout, ne pas faire du repas de midi un truc rébarbatif et source de conflits.

Des hauts et des bas.

Alors parfois pendant une semaine, elle mangeait bien. Je commençais à me dire que ça y était, le repas de midi c’était en bonne voie. Et puis genre une semaine après  c’était va y que je te crache dessus parce que ta purée, là elle m’intéresse pas. Et comme j’ai dis plus haut, et ben dans ces cas là tant pis, retour au sein. Elle sait mieux que moi ce dont elle à besoin.

On à continué comme ça pendant deux mois environ. Pas de viande, mais plein de légumes divers et variés. Donc jusqu’au 8éme mois, comme je la trouvais pas encore bien en phase avec le repas, et à aimer bien le sein encore, j’ai pas forcé la viande, j’ai pris mon temps. Je le sentais pas, donc, je l’ai pas introduite. Et non, la viande c’est pas « obligé » tant qu’on donne du lait, ça couvre les besoins.

On est arrivés donc au huitième mois, et  la déesse mangeait environ un demi petit pot (donc la moitié de 125gr)  le midi, et parfois un peu de compote à quatre heure.

Et puis y a deux semaines, chez ma BMPO, on à acheté des petits pots avec de la viande, pour qu’elle goûte. Enfin, non, le premier, c’était du saumon.

Alors à tout les septiques qui disent que les petits pots, c’est pas bon, je vous conseille fortement de goûter les HIPP. Moi celui là quand je l’ai ouvert il m’a donné l’eau à la bouche, et je vous assure qu’avec Chérimari on se le serai bien mangé. C’est vraiment SUPER bon. ( et non, je n’ai pas d’actions chez HIPP.)

Alors ça a super plu à la déesse aussi, au final elle a mangé la moitié du pot. Sauf que la les pots, ils font 190gr, donc elle a plutôt bien mangé. Et puis les grands sourires et tout. Elle a aussi gouté les « légumes pâtes jambon » et elle a tout autant adoré. Donc c’est comme ça qu’a neuf mois on est passé aux petits pots avec de la viande ou du poisson.

Un vrai repas?

Le fait de donner un « vrai » repas sans le « dessert-sein » est arrivé sans faire exprès. J’avais des courses à faire, ça s’est éternisé (purée, je déteste les hypermarchés qui font cinq kilomètres de long) et du coup ben Chérimari à donné une compote a la suite du petit pot. J’ai complété un peu aussi par acquis de conscience en rentrant. C’était jeudi. (donc avant avant hier). Et puis au final, aujourd’hui elle à bien mangé. Elle à bien bu aussi. (elle boit a la tasse à bec toute seule depuis un bon mois) Alors je me suis dit bon, ben on tente le coup de la mettre à la sieste direct.

Et ben… elle a dormi. Bien en plus.Donc bon.

Au final, je me rend compte que la diversification chez nous, c’est pas vraiment « comme il faudrait », et on a pas trop suivi les recommandations qui nous envahissent la vie… (par mail, dans le carnet de santé, dans les magasines, etc etc). Non non, on à fait à son rythme, sans se stresser. En se disant que si elle mangeait pas aujourd’hui, elle mangerait peut être demain. Et que si c’était pas demain, ça viendrai bien un jour de toute manière.

En gros c’est toujours la même histoire hein: faites comme vous le sentez 🙂

Sur ce, je vous laisse, je dois commander des nouveaux petits pots qu’ils sont trop bons.

Advertisements

11 réflexions sur “La diversification de par chez nous.

  1. ici aussi on y va comme elle le sent je ne presse rien elle a commencé à manger vers 7 mois et demi des légumes le midi puis on a ajouté les fruits au gouter alors je fais des compotes avec des gouts différents tous les jours pomme poire figue fraise pêche rhubarbe figue ananas au biscuit prune abricot kiwi je pense que c’est tout et les purées idem je fais tous les jours un truc différents courgette pdt carrotte pdt douce poireaux endive bettes épinard artichaut asperge potiron poivron et tomate (ces deux là en quantité minus), brocoli choux romanesco panais petit pois hv haricot beurre et je prépare à l’avance des « doses » de poulet boeuf colin saumon que j’ajoute après.
    je hipp aussi y’a toujours des desserts et autres de côté pour les jours sans légume.
    mais je fais du maison quasi tous les jours on a un marchand bio à côté de la maison alors c’est pas trop chiant pour se fournir !!!
    pente fatale quand tu nous tiens!!!

    • c’est sur que nous on se fourni au marché, les légumes sont bons mais pas bio. 😦 c’est un probléme parce que tant qu’elle est petite j’aimerai éviter le non bio.
      La pente fatale tiens oui ^^
      Moi j’ai trop hate de lui cuisiner des trucs, mais vraiment de lui cuisiner quoi, genre des trucs assaisonés, avec du gout!

  2. Sympa! Du coup, moi qui prépare des repas maison pour deux petits depuis deux ans, j’ai eu un petit coup de fierté! Sans vouloir critiquer les choix des autres, hein! Fierté purement personnelle!

    • ah non mais je dis chapeau! le pire c’est que perso j’adore cuisiner, chérimari aussi. Mais justement, on adore cuisiner, mélanger les épices et tout, faire des trucs originaux, et la, je trouve ca assez déprimant en fait ^^ j’ai hate de faire de la vraie cuisine ^^

  3. hihi ben oui comme si bébé respectait à fond les doses du carnet de santé c’est connu.

    Pour éviter le gachie de tes petits pots maison tu peut aussi les mettres dans tes petits pots et hop congele.

    Nous ici pour la deuxième impossible de faire manger des purées c’était l’horreur à chaque midi et du coup pour éviter l’angoisse c’était au sein, mais un jour une amie ma dit : « mais pourquoi tu essai pas de la mettre avec vous à table sa lui donnera surement envie ? » ; et oui c’était si simple en faite comme idée, arf je suis nul de pas y avoir pensée.
    Du coup allé hop dans la chaise haute avec papa maman et le grand frère et là miracle elle pointe tout se qu’elle voit du doitg …. mais se n’est pas de la purée, alors bon on en parle avec mon homme et on se dit que bon un bout de carotte bien mou ou de la courgette sa va pas lui faire bien mal, et depuis elle mange presque tout !!!! alors bon on évite de le dire chez le doc pour pas avoir les remarques du genre « elle va s’étouffer ».

    sinon pour les légumes bio ect est ce que tu a déjà pensée aux biocoop ? il y en a peut être pas loin de chez toi, c’est des toute petite boutique bio pas forcement super cher qui généralement se fournissent chez les agriculteurs du coin.

    • S’ils sont assez grands pour tenir assis, et donc pouvoir recracher un aliment qui ne passe pas, et pouvoir repousser avec la langue (soit grosso modo l’âge auquel ils réclament d’être à table), il n’y a pas de problème à donner des morceaux (en commençant par du bien cuit et moi, bien sûr)… C’est la « diversification menée par l’enfant », si tu veux te rassurer un peu et voir qu’on est beaucoup à faire comme ça !!

      • enfaite j’ai arrêté il y a longtemps de m’inquiéter des commentaires des autres 🙂 voir ma fille enfin manger a sa faim c’était formidable et en plus limite j’était bien contente de pas devoir faire les petits plats à part.
        Mais merci de l’info maintenant je serais quoi répondre aux mauvaises langues hihi ^^

  4. La diversification, c’est vrai que c’est un truc qui fait peur… et moi, en tant qu’allergique, j’avais/j’ai aussi la peur d’introduire un aliment trop tôt !
    Mais je crois qu’au final, on s’adapte tous à l’enfant, parce que c’est lui qui mange, qui gère les quantités ingurgitées !

    Gluon, par exemple, a commencé par les morceaux, et plus exactement par la salade, parce qu’elle voulait manger avec nous avant ses 6 mois. Puis on a intégré les premiers légumes et les premiers fruits cuits, mais en morceaux, parce qu’elle ne voulait pas de purée. Et très vite, elle a mangé comme nous. Disons que je ne me suis pas embêté à lui cuisiner des choses à part, mais j’ai adapté ma cuisine quotidienne à elle ! Et elle adore les plats au lait de coco…

    Je voulais juste préciser un petit truc sur le lait maternel et la viande : entre 6 mois et 1 an, ce qui peut manquer si on ne donne que du lait maternel, c’est le zinc et le fer… qui se trouvent en plus grande quantité dans la viande/poisson. Donc c’est assez normal que les bébés aiment beaucoup ça, c’est plein de bonnes choses pour eux ! (je sais qu’on peut en trouver dans les végétaux, mais il est évident qu’il y a moins de fer dans une carotte que dans du steack !).

  5. C’est sûr qu’on se met beaucoup de pression pour la diversification… Mon fils a mis 3 mois avant de manger un petit pot complet à la cuillère… il a mis 3 loooongs mois (long pour moi, hein, qui était entourée de mamans dont les bébés avaient tout de suite « compris » comment manger à la cuillère… :p) Du coup, pendant un mois, c’était une cuillère de purée de légumes recrachée, et quelques cuillères mélangées avec le lait dans le bib avec une tétine large qui passaient nickel. Deuxième mois, il acceptait qq cuillères, mais le bib au légumes passait mieux quand même. Jusqu’à ce 18 juillet fatidique (je m’en souviens tellement c’était important, la fête de son papa en plus…. ;)) où il a mangé le petit pot en entier… Petit détail qui compte: les petits pots qu’il acceptait de manger à la cuillère était exclusivement des compotes ou purée carottes (du sucré quoi…), les légumes ça passait pas du tout avant le mois de septembre. lol Donc, tout compte REfait, il a mis 5 mois à bien accepter la cuillère… J’en ris maintenant, mais je dois avouer qu’à l’époque je l’imagine dans la cour d’école (au lycée) avec son bib lait-compote, tellement j’y croyais pas… :p

  6. Alors moi je suis vraiment une trèèèèèèèèèèèès mauvaise mère, car ni purée maison, ni petit pot : tout pareil que papa et maman ! Les morceaux dès 6 mois, même pas peur ^^ Une vraie diversification menée par l’enfant (si tu veux plus d’infos : http://www.diversificationalimentaire.com/).

    Et tu as raison de faire au feeling. Perso, ça me fait marrer Bledina qui te dit qu’un petit pot contient juste la dose de ce qu’il faut pour ton bébé. Ouais, sauf que ma fille à 6 mois elle pesait à peine 6kg, et le fils de ma copine au même âge presque 9 : tu crois vraiment qu’ils avaient les mêmes besoins ?!
    Comme tu dis, ta fille est la plus à même de savoir ce dont elle a besoin !
    A ce sujet, pour ceux qui ne connaissent pas, il y a un excellent livre qui déculpabilise les parents : « Mon enfant ne mange pas » de Carlos Gonzalez.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s